Sécurité

Bukavu : Cambriolage à la place Mulamba; 1 blessé

Des hommes en armes viennent d’attaquer un kiosque servant de shop des services airtel money, Orange money et Vodacom M-Pesa; cela s’est passé ce mercredi 05 août 2020 à 18h non loin de la place dite Mulamba dans le quartier Nyalukemba en commune d’Ibanda. C’est un mini shop nouvellement installé sur la dalle non loin des escaliers communément appelés « Escaliers de chez maman Kindja », en face des changeurs de monnaie.

« Ils étaient à 3, habillés en tenues civiles et militaires avec des armes à feu dissimulées. L’un est resté au milieu des escaliers, l’autre était positionné sur ce poteaux quand on veut descendre l’escalier et c’est le 3ème qui a opéré dans le shop. Il a exigé la mallette qui contenait l’argent dont le montant n’est pas encore connu, et c’est quand il s’est rendu compte qu’il était sur le point d’être identifié par certains clients qu’il a tiré sur le sol, et directement ses collègues ont commencé à tirer aussi pour se frayer passage en descendants les escaliers jusque sur avenue Pesage située en bas, où un véhicule que nous n’avons pas identifié les attendait », confient des témoins rencontrés sur le lieu du drame. Un jeune garçon d’environ 16 ans qui vend des torches et radios chaque soir sur ces escaliers à côté du restaurant de chez maman Kindja a été touché par les balles et conduit dans une structure sanitaire,  » mais sa santé n’est pas en danger « , ajoutent-ils.

Lors de leur cavale, ces hommes en armes ont exigé à tous ceux qu’ils ont rencontré dans les escaliers de leur donner les téléphones et des sacs à mains des femmes qui revenaient du marchés et d’autres qui vendent des petits articles dans ces escaliers.

Des témoins s’interrogent sur la manière dont ces hommes sont parvenus à opérer et fuir sans être inquiété par qui que ce soit pourtant des gardes des corps sont placés devant les résidences de plusieurs officiers militaires dans ce coin de Bukavu, que ce soir sur avenue hippodrome, sur l’avenue qui mène vers chez le pasteur Bujiriri ou sur avenue Pesage où stationnait leur véhicule. D’autres attendent les résultats des enquêtes qui pourraient prouver s’il s’agit d’un cas de banditisme isolé ou d’un acte de jalousie vu le succès que gagnait ce shop installé seulement depuis quelque temps.

Par La Rédaction

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 × 3 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer