Justice et Droits humains

Bukavu: CELPDH forme sur la lutte contre les formes contemporaines d’esclavage

Dix familles d’accueil transitoire et 20 enfants membres des clubs des jeunes défenseurs des droits de l’Homme (CJDDH) ont bénéficié en date du vendredi 15 Avril 2022 d’une séance de renforcement des capacités sur les mécanismes de protection des droits des enfants.

C’est le Centre d’Études sur le leadership et la promotion des droits Humains qui a organisé cet atelier dans la salle de conférence du Fondation Solidarité des Hommes dans la commune d’ibanda.

La Directrice de CELPDH précise que ces enfants proviennent des clubs des jeunes défenseurs des droits Humains de vingt quartiers de la ville de Bukavu.

«Cette formation a pour objectif de renforcer les capacités des jeunes des familles d’accueil transitoire et des enfants des clubs des jeunes qui partage des alertes sur les suspicions des enfantsvictimes de formes contemporainesd’esclavage. Depuis 2019,le CELPDH met en place un projet dénommé mtoto ni mtoto. C’est un projet qui vise la reinsertion socio-économique des enfants victim d’exploitation sexuelles et économiques dans la ville de bukavu»ajoute, madame Annie Malongo

Et de renchérir:

« Celpdh a constaté que l’exploitation sexuelle et économique commence souvent par la vente des enfants sous une forme camouflée d’association des domestiques. Ces associations prennent des enfants dans les villages en les promettant un travail juteux en ville malheureusement elles exploitent ces enfants en recevant les salaires à leur place et en le laissant comme esclave domestiques, après deux,trois ans en ville, ces enfants finissent dans les bars comptes serveuses, prostitués ou enfants a tout faire. D’autres vont dans les carrés miniers entraînés par des adultes et deviennent des prostitués creuseurs, serveurs , porteurs des bagages»

Actuellement,le Centre d’Études sur le leadership et la Promotion des droits Humains prend en charge 128 enfants qui certains sont dans des centres de formation et d’autres à l’école.

Depuis 2019,il est parvenu à faire sortir 677 enfants victimes des formes contemporaines d’exploitation.L’âge des enfants accompagnés et encadrés varie entre 6 à 17 ans.

Également,CELPDH accompagne pour le moment trois familles en justice qui ont vu leurs enfants exploités sexuellement.

Notons que le Centre d’Études sur le leadership et la Promotion des droits Humains possède des familles d’accueil transitoire non seulement dans la ville de bukavu, mais aussi dans des territoires de la province du Sud-Kivu comme Kalehe, Idjwi, Kabare et Walungu.

Par la Rédaction

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 + 5 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer