Santé

Bukavu/Covid-19 :Quand l’eau dévient rare au marché de Nyawera!

Alors que la pandémie à corona virus n’a pas encore dit son dernier mot dans la ville de Bukavu épicentre de la maladie dans la province du Sud-kivu. Au marché de Nyawera dans la commune d’Ibanda en plein centre ville , il manque cruellement de l’eau, pourtant denrée vitale dans la lutte contre les maladies de mains sales et la contamination ainsi que la propagation de la covid-19.

Nous sommes samedi 18 juillet 2020, il est 13h45′ le climat est morose dans la ville de Bukavu, chef lieu de la province du Sud-kivu dans l’est de la République Démocratique du Congo.

A en coire, certains vendeurs, il y a 4 mois qu’ils vivent l’enfer au marché ; L’ eau manque cruellement, le robinet sont presque à sec car l’eau coule uniquement entre 23h et 4h du matin heure à laquelle ils ne sont pas au marché

« Avoir de l’eau dans notre marché ce dernier temps est un véritable calvaire, pourtant la maladie à corona virus est toujours omniprésente dans notre ville » se lamente Fatuma, femme de ménage et vendeuse de légumineuses.

Même inquiétude pour Joël Kakudi, un petit commerçant exerçant dans ce marché municipal qui renseigne que la pénurie d’eau est devenue monnaie courante et s’ils s’y sont déjà habitués car la régie de distribution de l’eau (Regideso) connaît cette situation mais ne semble pas trouvée une solution définitive et durable.

Abordé par votre reporter, le président du comité syndical dudit marché Fabien Binja fustige cette pénurie et l’inaction de la Regideso en dépit du rapport adressé à cette dernière tout en craignant que le pire n’arrive avec corona virus qui continue à se faire sentir :

« Ça fait plus de 4 mois que l’eau ne coule plus dans notre marché, pourtant avec covid-19 les lavages de mains est fortement recommandé pour vaincre cet ennemi commun ; vous constatez avec moi que même nos lave-mains installés dans les entrées principales ont taris ; C’est pourquoi nous demandons aux autorités compétentes de trouver une solution avant que le pire n’arrive avec plusieurs maladie »a-t-il fait savoir.

Tous nos efforts pour joindre le responsable de la Regideso se sont avérés vain, qu’il donne leur version de fait.

Pour rappel, en mars dernier la pandémie à corona virus a été déclarée en République Démocratique du Congo et la ville de Bukavu figure parmi les entités le plus affectées et le manque d’accès à l’eau risquerait d’envenimer la situation avec une croissance exponentielle de cas ; d’où l’impérieuse nécessité à la Regideso de fournir les efforts afin que cette situation ne puisse pas perdurer.

Avec Fulgence Rukata.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 × 22 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer