Environnement

Bukavu :De l’inconscience de la population à la passivité des autorités, l’insalubrité s’installe !

A Bukavu dans la province du Sud-Kivu dans l’est de la République Démocratique du Congo,s’il y a un problème qui mérite l’attention de tout le monde actuellement c’est la question de l’insalubrité car on assiste à un phénomène née de l’absence de l’hygiène et d’assainissement par la faute des autorités en charge de cette question auréolée du laxisme et l’inconscience de la population elle-même.C’est ainsi que vôtre journal a fait un tour dans la ville et vous dresse un décryptage.

Il est 12h30′ nous sommes au marché communale dite « Feu Rouge » en commune d’Ibanda, déjà les commerçant sont devant leurs étalages où grouillent du monde cependant une image capte notre attention, une femme la cinquantaine révolue étale à même le sol ses marchandises, hélas les commerçants et les clients cohabitent avec les ordures de toutes sortes sans aucune gêne au grand désarroi des passants

« Monsieur le journaliste nous comme commerçants dans ce marché nous n’avons pas de choix avec ces ordures car c’est ici notre endroit pour trouver quelques choses à mettre sous la dent mais ce qui nous étonne nous payons quelques choses en guise de contribution pour évacuer les déchets par le service de la mairie mais le plus souvent il arrive avec retard » lâche jacqueline

Même son de cloche pour Patrick Wilondja habitant de la ville de Bukavu qui estime que l’insalubrité dans la ville de Bukavu s’explique par l’incapacité du maire de la ville à évacuer les déchets pourtant cette tache lui revienne en qualité d’autorité municipale conformément à la loi organique sur les entités territoriale décentralisés

«Nous sommes tous conscients que la ville de Bukavu est sale car on n’y observe toutes sortes des déchets que ça soit des déchets plastiques, les aliments pourris et les eaux usées qui couvrent la quasi-totalité des artères de la ville de Bukavu »ajoute-il

De son coté Espoir Biteza chargé de l’assainissement à la Mairie de Bukavu accuse la population d’être à la base de cette insalubrité par son manque de civisme pour les adultes qui non seulement font preuve d’inconscience en jetant toutes sortes d’ordures sur la voie publique mais également certains envoient les enfants à jeter des déchets dans les espace publique et les caniveaux

« Que voudriez vous que la mairie fasse quant on sait que nos services dans le limite de nos capacité essaient de rendre la ville de Bukavu propre à travers nos moyens cependant c’est pas le maire de la ville qui demande aux gens de jeter les déchets sur la rue ou bien dans les caniveaux qui sont devenus de dépotoirs.Moi je pense que le plus grand travail qui doit être fait est de sensibiliser la population sur l’importance de l’hygiène dans la société »a-t-il affirmé

En attendant malgré les efforts consentis par la mairie et les organisations impliquées dans la question de l’assainissement dans la ville pour débarrasser de ces montagnes de dépotoirs sauvages qui jonchent souvent les grandes voies publiques force est de constater que Bukavu est sale et le problème se pose avec acuité.

C’est pourquoi si le maire de la ville est pointé du doigts dans cette situation dans laquelle végète la ville toutefois il faut reconnaitre que les habitats ont un rôle à jouer et sont aussi comptable dans la mesure où elles doivent œuvrer pour un cadre de vie sain et agréable à travers leur comportement de tous les jours

Avec Fulgence Rukata

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 × 23 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer