economie

Bukavu : Des commerçants transfrontaliers outillés par l’OIM sur la covid-19

Sensibiliser des petits commerçants transfrontaliers sur la pandémie à coronna virus qui sévit dans la province du sud-kivu et les rendre des véritables acteurs capable de limiter la propagation de la covid19 au pays.C’est l’objectif d’un atelier organisé par l’Organisation Mondiale des Migrations (OIM) ce jeudi 25 juin à Bukavu.

Au cours de cette activité , environ 20 petits commerçants transfrontaliers et représentant le leader de chaque associations exerçant au post frontalier de Ruzizi 1 et Ruzizi 2 ont été outillés sur l’ampleur de cette pandémie : des signes et symptômes, agent causal mais aussi de la prévention et du traitement de la maladie.

Le chef de bureau de l’OIM, Hervé Karege, a insisté sur l’implication active de la communauté et demande cette à dernière de s’approprier ces messages de sensibilisation sur les risques et engagement communautaire afin de briser les chaînes de contamination.Ainsi il appelle la population à ne pas banaliser cette maladie qui fait des ravages dans le monde:

«Cette activité s’inscrit dans le cadre du projet Action financé par l’Union Européenne en vue de sécuriser les activités sociales économiques, commerciales et transfrontalières entre le Rwanda et la RDC. Les activités consiste à appuyer les institutions et les efforts provincial dans la lutte contre la Covid19 »a-t-il renseigné.

Exposant sur la pandémie de la maladie à coronna virus et ses conséquences directe dans la communauté, le docteur Bantu Kalimba, coordonnateur technique pour la riposte Ebola et Covid pour le compte de l’OIM et oeuvrant à l’est de la République démocratique du congo,affirme que cette formation est axée essentiellement sur la communication de risques et l’engagement communautaire, ce qui leur permet de s’approprier les mesures de santé publique mise en place au niveau des frontières

«Les petits commerçants et les bagagistes qui sont des usagers réguliers de la frontière sont réunis en association et nous avons ciblé leurs leaders que nous sommes en train de former qui à leur tour seront appelés à former leurs membres, pour que ça profite à eux comme membres des associations mais aussi à leurs familles ; au finish créer un réseau communautaire autour de point d’entrée qui sont les frontières Ruzizi 1 et Ruzizi 2 » a-t-il martelé.

De son côté le docteur Freddy Birembano , facilitateur au programme National d’hygiène au frontière (PNHF), tout en saluant l’initiative de l’OIM pour contribuer à la réduction de la propagation du Covid 19 en République Démocratique du Congo, émeut le vœu de voir ce réseaux communautaire s’étendre sur tout les postes frontaliers de la province du sud-kivu que ça soit à kavinvira, kavumu, mais également dans le territoire de fizi.

Le commerçant transfrontaliers qui ont participé à cet atelier, remercient l’OIM pour l’organisation de ces assises ,une occasion selon eux d’avoir les vraies informations sur cette pandémie et d’en prendre conscience car la majorité des personnes tombe dans le déni

«Nous remercions l’OIM pour avoir organisé cet atelier, car désormais avec les informations que j’ai apprise aujourd’hui je suis capable de me protéger et de protéger toute la communauté » Signale Jeannine une femme de ménage et petit commerçant transfrontalier.

Signalons que ces activités sont financés par l’Union Européenne,mise en œuvre par OIM en partenariat avec la division provinciale de la santé (DPS),le programme National d’hygiène au frontière, ainsi que d’autres ONGs et une séries d’activités des sensibilisation de 3 jours sera menée dans les espace publics fréquentés par les voyageurs.

Avec Fulgence Rukata

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 + 14 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer