Justice et Droits humains

Bukavu : la société civile de Chai fustige l’arrestation du chef d’avenue Kisangula.

Monsieur Keita Mulonda Nyangi chef d’avenue Kisangula dans le quartier Chai en commune de Bagira dans la ville de Bukavu, est aux arrêts depuis ce vendredi 19 mars de l’année en cours au parquet de Bukavu.

Selon le président de la société civile sous noyau de Chai, le chef Keita est parti répondre à une convocation d’un officier de police judiciaire. Après avoir répondu à certaines questions, cet agent judiciaire a décidé que ce cadre de base soit arrêté et mis dans un cachot au parquet de grandes instances de Bukavu sans aucun motif.

Shukuru Lwekya indique le chef d’avenue Kisangula est victime d’un acharnement contre sa personne et sa bonne gestion de la Res Publica.

Celui-ci a dénoncé à haute voix la spoliation d’une servitude publique à la limite avec l’avenue Maroy par un particulier de son entité.

Notre source ajoute que les proches du présumé spoliateur ont déclaré que Monsieur Keita aurait tenu de propos discourtois à leur frère en lui imputant de vouloir créer une division au sein de la population de Chai comme c’est le cas à Ciriri mais aussi créer une rébellion pour déstabiliser cette entité de la commune de Bagira.

Cette structure citoyenne demande la libération sans condition et dans un bref délai de Monsieur Keita Mulonda, un cadre de base qui travaille pour l’intérêt commun. Voilà qu’il a déjà passé sa première nuit au cachot.

Elle condamne aussi ce genre d’arrestations qui vise à intimider et à faire taire toutes ces personnes qui plaident pour les causes nobles de la population afin que le quartier Chai se développe.

Par Patrick Kitoga

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 × 21 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer