Éducation

Bukavu :les avantages et exigences du système LMD au centre d’un débat organisé par la Radio Universitaire ISDR

Dans le but d’expliquer les avantages du système Licence Master Doctorat (LMD) ses exigences et les faisabilités pour une application effective de ce système en RDC.La Radio Universitaire ISDR vient d’organiser ce samedi 6 novembre 2021 à l’Institut Français de Bukavu,une conférence-debat à l’intention des professeurs d’universités,des étudiants et des intervenants dans le système éducatif de la République Démocratique du Congo

Partant du constat selon lequel, certains étudiants ne comprennent pas le fonctionnement pas le fonctionnement du système Licence Master Doctorat(LMD) la Radio Universitaire ISDR a jugée bon de sensibiliser les étudiants les avantages,les exigences et aussi les faisabilité de la mise en œuvre de ce système d’enseignement en RDC

Dans son intervention, Joachim Ruhamya, enseignant et chercheur à l’Institut Supérieur de Développement Rural(ISDR Bukavu) a démontré que le système LMD place l’étudiant au centre de la formation grâce aux travaux personnels,des travaux pratiques et aussi l’orientation de l’étudiant dans sa formation.

« Le système LMD met au centre de la formation l’étudiant lui-même, dès son entrée à l’université,l’étudiant est maître de sa formation par le fait qu’il vient commencer avec les travaux personnels de l’étudiant(PTE) au-delà de la formation magistrale qu’il devra recevoir des enseignants et au-delà des travaux pratiques et travaux dirigés que l’on a l’habitude d’avoir dans le système graduat, licence,doctorat(….)»


Et de poursuivre :

« Mais aussi il y a des innovations sur le plan de l’évaluation des étudiants,désormais nous n’avons plus une année académique basée sur l’année,mais sur les semestres, et la fin de chaque semestre l’étudiant a le droit de demander son révélé de côtes et d’aller travailler et de revenir deux ou trois ans après pour continuer. Le troisième avantage ce que l’étudiant aura une orientation par rapport à ce qu’il est venu faire à l’université »

En ce qui concerne les exigences, le chercheur Joachim Ruhamya indique que la formation est basée sur la recherche d’où la nécessité pour les étudiants d’avoir au moins l’accès aux nouvelles technologies de l’information et de la communication envue de mener à bien les recherches et communiquer avec les enseignants.

«Les étudiants vont être soumis à une rigueur scientifique d’abord et cette rigueur scientifique va les contraindre à avoir beaucoup plus de temps dans la recherche, beaucoup plus de temps à la bibliothèque. Ça va exiger à ce que les étudiants soient équipés,équiper sur le plan matériel ça signifie que les étudiants avoir au moins accès aux nouvelles technologies de l’information et de la communication… »

De son côté,Patrick Kahondwa, chef des programmes de la Radio Universitaire ISDR ,estime que conférence était une occasion pour les étudiants, professeurs d’échanger sur ce système et lever ainsi les zones d’ombre sur le fonctionnement de ce système d’enseignement.

« On a estimé qu’il est important pour nous étant que Radio Universitaire d’inviter les étudiants,d’inviter également les professeurs d’universités pour discuter de ce système parce que c’est un système non seulement qui offre des avantages aux étudiants,aux universités et à la société, mais également,c’est un système qui a beaucoup d’exigences et donc il était important de montrer aux étudiants toutes les exigences de ce système »

Occasion pour madame Lucienne Posho la directrice de la Radio Universitaire ISDR, de remercier les partenaires qui ont facilité la tenue de cette conférence et annonce la tenue des autres séances de sensibilisation pour faire connaître aux étudiants ce système qui sera appliqué en RDC à partir de l’année académique 2021-2022.

Signalons que cette conférence s’inscrit dans le cadre du projet :«Renforcement de la Radio Rurale pour une information impartiale en RDC»financé par l’ambassade de Suède avec l’appui technique de l’internews et exécuté par la Radio Universitaire ISDR en province du Sud-Kivu.

Par Loni Irenge Joël et Ilanga Temba David

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 1 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer