Diplomatie

Bukavu : L’Institut Français éclaire l’opinion sur les opportunités du «Campus France»

Faire connaitre « Campus France »  aux étudiants du Sud-Kivu ainsi que sensibiliser ceux qui souhaitent poursuivre leurs études en France avec un enseignement de qualité. Tel est l’objectif d’une conférence de presse tenue ce vendredi 18 novembre 2022, à l’institut Français de Bukavu.

Occasion pour Clémence Dénis, directrice de cette structure d’appeler la communauté scientifique et estudiantine de la RDC en général et du Sud-Kivu en particulier et plus singulièrement ceux de la ville de Bukavu, de venir tenter une chance pour l’année 2023-2024 avec l’aide et l’accompagnement du Campus France.   

Selon la directrice de l’institut français de Bukavu, Campus France est un organisme de l’institut français qui fait l’intermédiaire entre l’étudiant qui veut poursuivre ses études avec les universités et écoles françaises.

Il fait savoir que c’est toute une procédure qui est facilitée et  mise en place pour permettre aux étudiants de : constituer leurs dossiers, sélectionner les formations à vouloir poursuivre ou étudier pour candidater dans des formations en France par la suite.

Clémence indique que son but est qu’il ait un maximum d’étudiants du milieu soit au courant de l’existence de cette procédure de facilitation pour continuer ses études en France afin d’en décider sa pertinence sur leurs ambitions.  

« La France a opté pour une stratégie de facilitation pour les classes inférieures et moyennes dans le souci de permettre l’accès à tous les mondes. L’institut français s’occupe d’examiner les dossiers de chaque candidat, un dossier de candidature moyennant une somme de 100 dollars américains non remboursable ».

Clémence poursuit en affirmant que les études en France est une opportunité d’un intérêt capital car sont parmi les meilleures au monde et proportionnellement les moins chères au monde parce que l’Etat français a une politique d’ouverture qui fait qu’il prenne en charge 70 à 80% de frais réel , c’est donc une démocratisation, une ouverture maximum au publique qu’il faut vraiment prendre en considération.  

«   Je suis profondément convaincu que la qualité des études en France mérite qu’on y prête une attention particulière, je loue également la formation de qualité dans des universités de la ville de Bukavu entre autre, l’UOB, UEA et UCB ».

Signalons que pour être admissible au campus France vous devez créer un dossier électronique personnel et de se laisser guider, déposer vos demande d’inscription, dialoguer avec l’espace Campus France de votre pays et communiquer avec les établissements dans lesquels vous souhaitez vous inscrire.

Avec Altina F. Rutaha

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 × 13 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer