Politique

Est-il possible que la RDC atteigne l’émergence ? ( Tribune du Dr Zigabe Bigirinama)

Il est possible que la RDC  atteigne l’émergence ,mais à condition de respecter certains facteurs en menant des actions concrètes capables d’inverser la tendance négative en positive.La RDC n’a d’autre stratégie à mener que de mettre sur place, avec sacerdoce ,un bon climat des affaires pour permettre les investissements étrangers de participer au développement de ce grand, ce beau et ce potentiellement riche pays .

Tant que le peuple congolais et ses politiques ne compre-ndrions pas qu’ il faut maintenant agir ,car  le développement et le salut de la RDC doivent être faits par ses propres filles et fils,rien ne bougera.

Certaines actions méritent d’être menées ,car en changeant les causes automatiquement les effets doivent changer, aussi c’est le seul principe de l’univers de changement.

Connaissant tous à quel niveau ce pays avait plongé dans la corruption depuis la deuxième République et qui est parmi les causes du sous développement de notre pays,nous devrions mettre toutes les stratégies de lutter contre ce fléau.

En 1960,la RDC avait plus de 500 entreprises productives et industrielles selon le ministre de l’industrie SEM Julien PALUKU et donnait à notre pays la même place avec le Canada sur le plan économique,mais aujourd’hui ,il y a moins de 50.

Helas,les choses ont commencé à tourner au vinaigre depuis 1965 suite à plusieurs événements dont le coup d’Etat de Mobutu et les rébellions Mulelistes qui avaient impacté sur la production et l’économie nationale .Après la fin de la rébellion une petite accalmie avait repris malheureusement avec le MPR et l’entourage de Mobutu ont encore joué sur la mauvaise gestion de deniers publics de la RDC (Zaïre) allant jusqu’au crime économique de détruire la structure primaire en zaïranisant les entreprises des étrangers pour les distribuer aux dignitaires de la mouvance, malheureusement ces derniers ne maîtrisaient rien du monde des affaires et de la gestion cela entrenera la chute de l’économie congolaise en 1978 où il y eut une récession .

Mobutu trompe le peuple en lançant le slogan objectif 1980 qui n’avait rien apporté.En 1990 ,les occidentaux retirent leurs investissements dans les entreprises où ils étaient encore actionnaires comme la Gécamines, Sominki,Kilo moto,Miba,etc…

Selon les négociations de 1959 l’investissement belge et coll. devrait être retiré en 1990. La guerre froide  semblait prendre fin,les occidentaux n’avait plus besoin de Mobutu et surtout le courant de la démocratisation était en vogue.Le Zaïre (RDC) était en crise socio-économique sans précédent où régnait la corruption ,les flux financiers illicites,l’absence presque de l’administration publique ,la mégestion d’où les pillages ce sont succedés de 1990 jusqu’à 1992 qui ont vraiment détruit le tissu économique de cette époque.Nous n’avons pas trop attendu pour qu’en 1996 Laurent-Désiré Kabila vienne avec son ADFL voulant changéait les choses,hélas déjà en 1998 une autre guerre se declara le le 02 août de cette année .

Si vous voyez bien l’histoire économique et politique de notre pays,vous allez vous rendre compte que sans la paix et la stabilité,il est difficile que la RDC émerge malgré ses ressources.

Les combats à mener sont:

*La paix et la stabilité des institutions

*La lutte contre la corruption et les flux financiers illicites ,car selon le Professeur Luzolo Bambi ;la RDC perderait plus de 15 milliards dollars chaque année.une l’hémorragie fiscale que devrait bénéficié le trésor public

*Le remplacement du programme d’enseignement actuel qui prouverait l’inadéquation entre l’offre et la demande

*La politique énergétique ,car sans l’énergie ,il n’y aura jamais l’industrialisation ni la bonne production

*Les routes des connections d’échanges économiques entre les zones de production vers les zones de consommation

*Une institution nationale de compétence non restreinte de lutte contre la corruption et les flux financiers illicites dont les animateurs seront recrutés par un cabinet international indépendant et non par nomination

*une Justice à l’abri de toute tentation avec une bonne rémunération et avec des animateurs qui ont  le savoir,le savoir-faire et le savoir-être

*Une police des cadres et agents disciplinés mais aussi bien encadrés qui ont le savoir,le savoir-faire,le savoir-faire avec et le savoir faire pour

*Une armée républicaine patriote,professionnelle,structurée divisionalisée et d’experts

*Des banques d’investissements publics ,des coopératives de peuple,des banques agricoles

*Des services de renseignements avec de la meilleure crème (les génies issus des écoles congolaises dans tous les domaines) avec un encadrement spécial

*Une recherche scientifique digne et une connection internet par fibre optique dans toute la République ,car nous sommes à la quatrième REVOLUTION industrielle

*Une politique minière permettant la transformation en RDC surtout que nous avons les minerais du grand deal du moment.Le cobalt,le volcan,nobium,nickel doivent transformer la RDC comme le petrole a transformé l’Arabie Saoudite et consorts…

*Le changement de mentalité en encadrant les églises dont certaines constituent  l’opium du peuple par leurs faux messages de prospérité par la prière et non par le travail

*La lutte contre le tribalisme ,car ce dernier est l’une de facteur de médiocrité et de sous développement.

*Changement de technique de recrutement en RDC se basant sur la méritocratie et non la nomination.

*Instaurer une bonne politique fiscale qui permet l’entrepreneuriat ,car l’Etat étant le premier employeur devrait mettre des stratégies pour que les congolais se lancent dans l’entrepreneuriat.

Je reviens à dire que la RDC ne vit que de la cueillette fiscale pour répondre à ses responsabilités,il n’est plus investisseur comme a l’époque de la Gécamines, Sominki, Kilomoto et Miba qui contribuaient au trésor public.La Gécamines à elle seule donnait jusqu’à 70% de la trésorie de l’époque,mais cette réalité n’existe plus.

Il faut maintenant une nouvelle dynamique et un nouveau mécanisme pour pallier à cette imperfection dont l’encadrement de la recette fiscale pour  canaliser tout dans des bons investissements capables d’apporter dans un futur proche des nouvelles réponses.

Pourquoi l’Etat congolais n’ investit pas dans ses propres carrières et mines de la prospection jusqu’à la production?

Qu’est-ce nous attendons pour produire les gaz méthane du lac qui Kivu pour la production énergétique ?

Le Rwanda n’avait investit que 20 millions de dollars pour commencer à produire de son côté.Quelle politique économique que l’Uganda a fait pour l’exploitation du pétrole du lac Albert ?
Qu’est-ce nous attendons de le faire aussi chez nous?

Pourquoi nous devrions continuer à acheter la farine de maïs en Zambie, Zimbabwe et Namibie?Nous devons bouger les choses si nous voulons que la RDC soit grand. Un pays grand mérite un grand peuple qui consomme ce qu’il produit.Que vive la Patrie,que vive la RDC!

Par Dr Zigabe Bigirinama Henri,MD,Expert

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 × 7 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer