Justice et Droits humains

Meurtre d’une journaliste à Kamituga : l’AFEM,les journalistes et défenseurs des droits humains exigent la justice

L’Association des Femmes de Médias (AFEM),les journalistes et défenseurs des droits humains seront dans la rue ce Mercredi 26 Janvier 2022 dans la ville de Bukavu, province du Sud-Kivu dans l’Est de la RDC.

Le mobile de cette marche est d’exiger un procès juste et équitable après le meurtre de leur collègue Charline Kitoko, journaliste à la Radio et Télé Vision Shala (VSFM et TV ), tué par son mari.

Cette structure de protection des droits humains, invite les journalistes et défenseurs des droits humains de prendre part à cette activité dans le but de dire non aux violences conjugales dont sont victimes plusieurs femmes au Sud-Kivu.

«les journalistes et les défenseurs des droits humains condamnent avec la dernière énergie le meurtre de Madame Charline Kitoko. Ils exigent un procès juste et équitable. La vie est sacrée»

Pour AFEM, la vie est sacrée. C’est pourquoi, les femmes ont droit aussi à une vie saine et sans violences.

Selon les organisateurs de cette marche pacifique, le point de départ est le bureau de l’AFEM non loin de la Radio Maendeleo sur avenue Kasongo en commune d’Ibanda et débutera à partir de 8h30 minutes (heure locale).

Il sied de noter que la journaliste Charline Kitoko est morte de suite de torture de la part de son mari, il y a de cela plusieurs semaines dans la ville de Kamituga.

Par Patrick Kitoga

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 × 1 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer