Assainissement

Mwenga/Éclairage public à Kaboge: «l’œuvre n’est pas d’un politicien quelconque» (CLD)

Le village de Kaboge dans la chefferie de Wamuzimu, en territoire de Mwenga au Sud-Kivu est désormais embelli par des lampadaires pour l’éclairage public. Ils ont été installés depuis une semaine avec l’appui financier de Oriental Ressources of Congo, ORC, l’une des sociétés chinoises suspendues récemment par le gouverneur du Sud-Kivu.

Dans un entretien avec kivu5.net ce vendredi 17 septembre 2021, le comité local de développement de Kaboge, déplore le fait que certains politiques récupérateurs veulent s’approprier l’installation de ces lampadaires.

« Ça c’est l’œuvre de ORC mais à notre grande surprise un candidat malheureux est passé aussi fixer une ampoule vers l’entrée du village Kaboge, et deux jours plus tard l’équipe d’un autre candidat est passée proposer aux habitants d’entreprendre le projet d’électricité en nous dotant des matériels. Pour nous, les besoins sont énormes comme par exemple la construction ou la réhabilitation de nos écoles, l’aménagement en eau potable, la construction d’un hôpital, etc. Que ces politiciens cessent de nous manipuler … » Indiquent les membres du comité de développement de Kaboge.

Malgré ça, il faudra rappeler que les habitants de ce village du groupement de Banakyungu ont longtemps dénoncé le non respect de cahier de charge par cette société chinoise qui a financé l’emplacement de ces lampadaires, ils l’accusent aussi la destruction de l’environnement et de l’écosystème.

Pour les quelques habitants de Kaboge contactés, si le gouverneur va permettre aux sociétés suspendues de poursuivre leurs activités, elles doivent respecter chacune son cahier de charges signé avec les populations locales et surtout engager en majorité les autochtones.

Par Seth Wenga Polyvalent.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 − 14 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer