Sécurité

Nord-Kivu : La sénatrice Francine Muyumba évoque la responsabilité du Gouvernement dans la guerre du M23

Dans un entretien avec la presse de Goma lors de son passage dans la ville le week-end, la sénatrice congolaise Francine Muyumba a tenu responsable le gouvernement de son pays, de la résurgence et la persistance de la rébellion du M23 dans le territoire de Rutshuru où plusieurs localités sont sous son contrôle depuis maintenant deux mois.

Cette femme politique congolaise, se référant aux nombreuses déclarations du porte-parole du M23 qui revient souvent aux négociations qui se seraient tenues à Kinshasa avec le gouvernement, estime qu’il est d’abord inconcevable que des accords soient signés par le gouvernement au nom de la nation toute entière, sans que les parlementaires ne soient au courant.

«Le régime en place doit se sentir responsable de la guerre du M23 dans la province du Nord-Kivu, et devrait brandir les conclusions de leurs fameux accords qui mettent en mal toute la nation», a-t-elle dit.

Cependant, Francine Muyumba pense qu’il est temps de mettre fin à toutes les mésaventures des groupes armés dans la partie Est de la RDC, et appelle le gouvernement congolais à mettre en place un programme approprié d’encadrement et d’orientation des jeunes qui sont majoritairement animateurs actifs des groupes armés.

Par Benjamin Kasembe

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 × 5 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer