Cooperation regionale

RDC-Burundi: Les frais du test Covid-19 réduits à moitié

C’est peut-être une bonne nouvelle pour les voyageurs notamment ceux de la RDC qui veulent se rendre au Burundi. Le Pays d’Evariste Ndayishimiye vient de rabattre les frais du test Covid-19 à 15$ au lieu de 30$ exigés jadis pour fouler le sol burundais.

« Tout voyageur entrant au Burundi via les frontières terrestres et maritimes ouvertes doit être soumis à un test Covid-19 dès son arrivée à la frontière et cela moyennant un paiement d’un montant de quinze dollars américains (15$) pour les étrangers et quinze mille francs Bu (15.000Fbu) pour les nationaux », précise une ordonnance ministérielle conjointe signée à Bujumbura le 17 septembre 2021 par le ministère des finances, du budget et de la planification économique, le ministère de la santé et lutte contre le sida , et le ministère de l’intérieur, du développement communautaire, et de la sécurité publique.

Cependant, la politique provinciale du Sud-Kivu n’a pas hésité de récupérer cette décision du gouvernement burundais.

« C’est le fruit d’un plaidoyer de haute facture mené par le Gouverneur du Sud-Kivu Théo Ngwabidje Kasi lors de récentes assises de la 4ème grande commission mixte RDC-Burundi ténues à Kinshasa à laquelle il avait pris part afin de soulager ses administrés qui se rendent souvent dans ce pays voisin pour diverses activités notamment celles liées au petit commerce », indique Paterne Nkunzi, membre de la cellule de communication du gouvernorat du Sud-Kivu.

« Ce plaidoyer mené par l’autorité provinciale du Sud-kivu se poursuit afin de trouver des solutions aux réels problèmes de ses Concitoyens », ajoute-t-il.

Déjà, certaines agences de voyage comme par exemple Mapasa Car annoncent la reprise de leurs activités sur l’axe Goma-Bukavu-Uvira-Bujumbura, à partir du 20 septembre.

Malgré cela, d’autres acteurs de la société civile en RDC se demandent pourquoi les voyageurs sont obligés de se faire tester, d’abord en RDC pour 5$, ensuite de l’autre côté de la frontière au Burundi pour 15$ ce qui fera un total de 20$ américains à part les frais de transport, et qui pourrait coûter cher aux petits commerçants qui font des navettes transfrontalières surtout en cette dure période où la pandémie du coronavirus a affecté négativement les économies.

Il y en a qui voudraient voir ces frais réduits au moins jusqu’à 5$, et que les voyageurs ne soient pas obligés de se faire tester deux fois. Ça se fait d’ailleurs aux frontières entre la RDC et le Rwanda, où si quelqu’un a été testé au Congo, il n’est plus obligé de payer un autre test au Rwanda, et vice-versa.

Par Mitima Delachance

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 20 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer