Politique

RDC: Ce qu’il faut retenir du gouvernement de l’union sacrée

Deux mois après la nomination du Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, son gouvernement a été rendu public ce lundi 12 avril 2021 à travers l’ordonnance présidentielle lue par le porte-parole du Chef de l’Etat, Kasongo Mwema Yambayamba sur les antennes de la radio télévision nationale congolaise, RTNC dans la capitale Kinshasa.

A part le premier ministre, le gouvernement de l’union sacrée de la nation compte 56 membres parmi lesquels 4 vice-premier ministres, 9 ministres d’Etat, 31 ministres, 1 ministre délégué et 11 vice-ministres.

Avec 15 femmes, le premier gouvernement de l’union sacrée de la nation s’est voulu inclusif avec la participation de toutes les tendances politiques nationales. Trois des quatre vice- primatures ont été attribués aux nouveaux alliés du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

10 membres du gouvernement sortant ont été reconduits mais 4 seulement ont retrouvé leur portefeuille notamment l’urbanisme et habitat, les affaires foncières, le Commerce extérieur et les postes, téléphones et nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Ce gouvernement a innové avec le portefeuille du numérique tandis que
plusieurs ministères ont vu leurs compétences élargies en fonction du contexte actuel.
Ainsi, le ministère de la santé publique ajoute l’hygiène et la prévention ; le ministre des petites et moyennes entreprises s’occupera de l’entrepreneunariat et le ministère des transports et voies de communication est aussi chargé du désenclavement.

Les jeunes se retrouvent en bon nombre dans ce gouvernement avec notamment la présence du député Patrick Muyaya, 39 ans et qui, s’il faut le rappeler, était le Benjamin de la législature de 2011 et Aminata Namasia la cadette de l’actuelle assemblée nationale.

Autrefois vice-primature, le ministère du budget devient un ministère d’état tandisque le ministère des affaires étrangères figure parmi les 4 vice-primatures.

Deux membres du cabinet du Chef de l’Etat entrent au gouvernement notamment Nicolas Kazadi devenu ministre des finances et Kolongele Eberande, ministre du numérique.

L’UNC de Vital Kamerhe compte cinq portefeuilles dans cette équipe.

Le notable du Sud-Kivu Norbert Basengezi Katintima félicite tous les fils et filles du Sud-Kivu qui viennent d’être nommés dans le nouveau gouvernement en l’occurrence le Ministre d’Etat en charge du Plan Gisaro Alexis, le ministre d’État en charge du budget Aimé Boji Sangara, le ministre d’État en charge de l’entrepreneuriat et petites et moyennes entreprises Eustache Muhanzi, le ministre d’État en charge du développement rural François Rubota Masumbuko, et le vice-ministre de la justice Amato Bayubasire.

Par Mitima Delachance

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 + 10 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer