Politique

RDC/Jean Marie Kilosho sur l’union sacrée : « Nous sommes là où nous avons toujours été »

Pendant que plusieurs cadres du Front Commun pour le Congo (FCC) plate forme que dirige l’ancien président de la République Joseph Kabila Kabange et sénateur à vie adhérent librement à l’union sacrée pour la nation initiée par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi, le député national et autorité morale du parti PANADER et membre du regroupement politique ABCE, Jean Marie Bulambo Kilosho en séjour à Bukavu dans le cadre de se vacance parlementaire, affiche sa ferme opposition à cette initiative qu’il juge inoportune, temporaire et conjocturelle pour certaines personnes qui espereraient avoir des dividendes politiques

A en croire le député national élu dans la circonscription électorale de Bukavu, sa visite s’inscrit dans le cadre de ses vacances parlementaire mais surtout compatir avec la famille du regretté pasteur Mundyo Mwenelusiba décédé depuis quelques semaines

Quant à la question se sa position face à la situation politique actuelle en RDC , caractérisé par des défections au sein de sa plate forme que constitue le Front Commun pour le Congo (FCC),l’élue de la ville de Bukavu fait savoir qu’il s’agit d’une situation temporaire pour des hommes sans idéal

« Il n’y a rien de nouveau, nous sommes habitués à ce jeux là, les mouvements qui se font on dirait des gens qui sont pourchassés par un ouragan, ils partent dans un sens ils rentrent et nous on observe ; nous sommes là où nous avons toujours été »a-t-il fait savoir

Par ailleurs le député national Jean-Marie Bulambo Kilosho fustige l’inconstance de certains acteurs politiques congolais et promet une déception à tous ceux qui ont choisis l’union sacrée et ça sera l’occasion de redéfinir les forces politiques au pays :

« On ne peut pas définir les forces politiques avec des gens qui vont dans un sens comme dans un autre sans idéal » a-t-il ajouté

Pour rappel, dans son discours à la nation du 06 décembre 2020 , prononcé à l’issue des consultations initiées depuis le 02 novembre de la même année le chef de l’État avait annoncé la création d’une « union sacrée pour la nation » en vue de reconfigurer le paysage politique congolais et entamé un mode de gouvernance au pays

Avec Loni Irenge Joël avec Fulgence Rukata

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 14 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer