société

RDC/Musique: Léonel Akonkwa «Guerrero lgrs», une flamme d’espoir de la nouvelle génération

Plus les jours passent plus la ville de Bukavu dans l’Est de la RDC, enregistre des nouveaux jeunes prodiges sur la scène musicale que ce soit pour la musique «profane» ou celle «gospel».Bourrés des talents,ces jeunes musiciens se distinguent à travers leurs chansons contenant des messages significatifs et éducatifs.Ainsi,votre journal est allé à la rencontre de l’un de ses jeunes musiciens aux talents exceptionnels,en la personne de Léonel Akonkwa connu sous le pseudo «Guerrero lgrs».

De son vrai nom Léonel Akonkwa, est un auteur-compositeur, rappeur chanteur et interprète congolais qui a vu le jour le 13 mai 2002 dans la ville volcanique de Goma au Nord-Kivu à l’Est de la RDC.

«très calme, Guerrero est l’un de ces artistes qui ne parlent pas trop d’eux ni des autres.Un jeune talent de la ville de Bukavu. au début, Guerrero faisait sa carrière pour s’amuser et faire plaisir aux gens, mais par la suite, nous avons décidé de prendre de choses au sérieux et de bosser très dur afin de réaliser notre vision d’être un artiste complet», a-t-il lancé Guerrero au début de cette interview.

Qualifié d’une étoile montante de la nouvelle génération, cette jeune star de la chanson «Résistant» est dotée d’un style d’inspiration hors du commun.

Un rappeur de «rage» qui a de l’élegance ,de la puissance et de la classe dans ses prestations avec un style du vrai hip pop qu’il incarne.

Plusieurs œuvres sont à l’actif du rappeur compositeur et interprète, Leonel dit Guerrero lgrs à l’occurrence de la tube « Résistant» qui est la plus connue de sa région.

ÉgaIement,il est parmi les rares artistes de sa région à franchir la barre de 1.000 abonnés sur sa chaîne YouTube.

Guerrero Igrs indique que pour faire ses chansons, il tire souvent des idées dans la nature mais aussi à travers des situations qu’il vit du jour au jour. Il rêve devinir un artiste professionnel malgré la non considération des artistes et leurs œuvres dans la ville de Bukavu.

«… Pour moi ma musique est un moyen de transport en d’autres termes, un outil de changer les mentalités de ceux qui sont perdus dans tel ou tel aspect de la vie. La nature et les moments que je vis sont mes sources d’inspiration. Pour ce qui est de ma perspective d’avenir, je rêve être un artiste professionnel.l’art est une profession et malgré la situation artistique de ma ville, je m’en sortirai car avec beaucoup d’ambitions on peut y arriver. Pour banir les vices,ma vaillante motivation c’est de m’exprimer via mes chansons dans plusieurs langues dont le français, Swahili, Lingala et un peu d’Anglais pour atteindre plusieurs personnes»;

L’artiste rageux n’est pas resté silencieux sur ses préférences artistiques. Sous la production de Leopardbeat, il accompli ses rêves et vise haut .

Inspiré par des artistes de haute classe comme Bigflo et Oli , Yousoupha et Black M,Guerrero lgrs relève que la musique est une passion pour lui.

« faire la musique pour moi et une passion mais aussi je le fais pour faire de ma musique, une partie de ma vie future et d’en faire une source de production aussi et des revenus.Je m’inspire de la vie et de la réalité quotidienne,de la nature , mais aussi par des choses imaginaires.Moi, j’aime toujours faire passer un bon message par mes chansons.Je donne de la force ,de l’espoir et aussi de l’amour à travers mes oeuvres»

Concernant les difficultés auxquelles font face les artistes de sa région (ville de Bukavu), notre source s’est dit rassurant et ne compte pas désarmer malgré les vents et marées.

« évoluer dans l’art dans notre région n’est pas du tout facile car à la base le public ne soutient pas les artistes et cela amène assez des difficultés de mon côté revenu et autres. Pour les surmonter, j’essaie toujours de me motiver et me donner de l’espoir parce-qu’ au moment opportun, tout ira bien et les artistes Bukaviens se démarqueront davantage. Suis un artiste qui ne parle pas trop des autres et qui a toujours eu des bonnes relations avec les autres musiciens locaux ou non.»

Depuis le début de ce 2021, Leonel Akonkwa, a déjà produit une chanson, titrée «Résistant», avec plus de 5k ( 5.000 ) vues sur YouTube et aussi la participation à la chanson chanson « MASU» aux côté de Sean Joe Praise,Yobege et Auga-Chak

Celui-ci prépare un EP qui sortira d’ici 2022 avec au passage une collaboration avec des grands artistes de son pays,la République Démocratique du Congo et ceux de l’international mais d’ici peu des mois :« je vais dévoiler le titre de mon prochain single.»

L’homme qualifié de «Le Pro» appelle dès personnes de bonne volonté de soutenir les artistes locaux en général et en particulier sa musique pour qu’ils puissent redorer l’image de la province du Sud-Kivu et/ou la ville du Bukavu.

« ceux qui pensent que les musiciens sont des voyous, ils se trompent. l’erreur qu’ils font , ce qu’ils généralisent tout le monde (artistes). Moi, en personne, je fais de la musique tout en étudiant. Je voulais seulement dire aux communautés de notre entité et à mes supporters qu’ils essaient de faire leurs mieux pour que la musique Bukavienne puisse atteindre un très grand seuil international à l’instar du Nigeria, Côté d’Ivoire, Tanzanie, Ouganda, Kenya, Sud Afrique et bien d’autres pays du monde» conclut Guerrero lgrs

Par Loni Irenge Joël avec Patrick Kitoga

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 × 15 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer