société

RDC/Requiem pour la Paix :« C’est important de ne plus banaliser la mort et redevenir sensible à la vie»Douce Namwezi

Après Kaniola en territoire de Walungu,la deuxième édition du requiem pour la paix s’est tenue en ville de Bukavu le samedi 23 Octobre 202.Une occasion pour l’organisation Uwezo Africa de faire passer par le chant,les prières pour le repos des âmes et les danses,un message de paix,de cohésion sociale et de devoir d’histoire en mémoire des victimes des guerres en RDC.

A cette occasion,des artistes,des solistes,choristes et le chœur classique sous la chorégraphie moderne,ont interprété des prières comme celles de Mozart p unour le repos des âmes et d’autres chants locaux pour exprimer vlces moments de joie,de peine,de malheur et d’espoir au travers d’un voile bleu porteur de paix et aussi : «symbole de paix»

Vue des artistes lors de la deuxième édition du requiem pour la paix en ville de Bukavu @Crrdit Photo Prisca Kanga

Pour madame Douce Namwezi, coordinatrice de l’organisation Uwezo Africa Initiative, le requiem pour la paix est moyen de plaider pour la cohésion sociale et prier pour le repos paisible des victimes des massacres en RDC

Et d’ajouter que la population doit être sensible à la vie et ne plus continuer à penser que c’est normal que des générations en générations puissent continuer à vivre les affreux de la guerre.

«Cette deuxième édition du requiem pour la paix,c’est une continuité de la première édition,le message, c’est un message de paix, c’est un message de cohésion sociale,c’est un message également de devoir d’histoire»

Et de poursuivre :

«C’est pour cela qu’il a été important de se rappeler d’abord ce qui s’est passé au niveau de notre pays et pourquoi surtout c’est important que nous puissions nous remémorer, pourquoi,c’est important d’en parler,pourquoi c’est important de ne plus banaliser la mort et redevenir sensible à la vie et ne plus continuer à penser que ce normal que des générations en générations ont continuent à vivre les affreux de la guerres

Notons que le requiem pour la paix va se poursuivre à Goma et Kinshasa et est organisé avec l’appui de la Coopération Suisse pour promouvoir le devoir de mémoire en faveur des milliers des victimes des guerres en RDC.

Par Loni Irenge Joël

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 − 15 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer