Justice et Droits humains

RDC/Session Mars 2022 à la Ass. Nat :DYCOD plaide pour le traitement de la proposition de loi contre le tribalisme,le racisme et la xénophobie

Dans une lettre adressée au président de l’Assemblée nationale, et dont copie nous parvenue ce mercredi 16 Mars 2022,la Dynamique Communautaire pour la Cohésion Sociale et le Développement,en sigle DYCOD-RDC, appelle le président de la chambre basse du parlement à s’impliquer pour que cette proposition de loi des organisations de la société civile endossée par le député national Garry Sakata Moke Tawab soit traitée et vidée au cours de cette session lancée le mardi 15 Mars 2022.

A en croire,le président la Dynamique Communautaire pour la Cohésion sociale et le Développement, en sigle DYCOD-RDC,Me Patient Bashombe,le vote de cette loi permettra de renforcer la cohésion sociale et barrer la route aux discours de haine devenu reçurent dans la majorité des provinces de la RDC

«Parmi les défis majeurs de la cohésion sociale et nationale figure la montée des discours de haine et d’incitation de la haine tribale,ethnique dans presque toutes les Provinces de la RDC. La lutte contre le tribalisme et la xénophobie constitue une priorité nationale au regard du fait que la survalorisation de son groupe ethno-tribale et le rejet de l’autre constitue un véritable et profond mal social qu’il faut rapidement juguler et éradiquer de la société congolaise»

@Photo prise lors du culte d’intercession sur la paix et la cohésion sociale en RDC le 05 mars 2022 à la Paroisse du Centenaire protestant.

Également,cette structure de la société civile déplore le fait que le président de l’Assemblée nationale n’a pas tenu compte de cette proposition de loi dans son discours d’ouverture.

«Lors de l’ouverture de la session de mars 2022,les organisations de la Société civile qui militent pour la cohésion sociale ont été stupéfaites que votre discours n’ait retenu(la proposition de loi contre le Tribalisme, le racisme et la xénophobie comme une des priorité des matières à traiter par l’Assemblée Nationale au cours de la session de mars 2022»

Et de poursuivre :

«Cette proposition de loi portée par la Société Civile et endossée par l’honorable Député national Garry Sakata Moke Tawab a été déposée depuis le 16 septembre 2020 et le Bureau d’étude le l’Assemblée Nationale a déjà rendu son avis depuis Mars 2021. Il vous souviendra que cette proposition de loi avait été inscrite au calendrier de septembre 2021,malheureusement elle n’a pu être traitée»

En somme,la DYCOD-RDC invite le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso de s’impliquer pour que cette proposition de loi soit vidée au cours de cette session de Mars

«Nous vous prions d’user de votre pouvoir afin que cette proposition de loi sus-ventée soit traitée en priorité et vidée au cours de cette session de Mars 2022 car elle vise à renforcer l’authentique cohésion nationale et promouvoir les conditions propices du vivre-ensemble et la solidarité qui nourrit la conscience nationale dans les respects des règles qui fondent l’État de droit» conclut Me Patient Bashombe Matabishi

Par Loni Irenge Joël

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 + 28 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer