société

Sud-Kivu :La Fondation Nehema déplore la recrudescence des violences sexuelles à Bugorhe

Depuis quelques années,le centre commercial de Kavumu en territoire de Kabare en province du Sud-Kivu. Le dernier cas est celui d’une femme qui a été violée le week-end denier dans son champs à Bugorhe. Occasion pour la Fondation Nehema de condamner cet acte et appeler les autorités à prendre des mesures pour sanctionner les auteurs des violences sexuelles dans cette partie de la province.

A en croire madame Judith Baraka,Coordinatrice provinciale de la Fondation Nehema , les violences sexuelles sont devenues monnaie courante au centre commercial de Kavumu. Situation qui accroît la souffrance des femmes victimes des violences sexuelles depuis des décennies dans l’est de la RDC.

« Une veuve qui était dans son champ pour la préparation de la survie de sa famille s’est vu violentée par un hors la loi qui après sa folie a saboté l’organe génitale de cette pauvre dame en y enfonçant un couteau »deplore-t-elle

A cet effet,Cette organisation plaide pour l’implication des autorités dans la sanction des auteurs de ces actes et assurer la sécurité de la population.

« La Fondation Nehema demande la mobilisation des services de l’ordre en collaboration avec la notabilité locale pour mettre la main sur le bourreau et aux services chargés de la justice et les autorités en province de poser un acte quant à ce afin que pareil cas ne se répète. » conclut-elle

Pour votre gouverne,la Fondation Nehema oeuvre en RDC dans l’entrepreneuriat des femmes et la lutte contre les violences sexuelles.

Par Loni Irenge Joël

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 + 25 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer