Assainissement

Sud-Kivu : La jeunesse de Kamanyola réclame l’asphaltage de la route Ngomo

Le conseil local de la jeunesse de Kamanyola dans le territoire de Walungu appelle le gouvernement congolais à réhabiliter la route nationale numéro 5 surtout l’axe Bukavu – Kamanyola, en passant par la route Ngomo. Cette structure des jeunes pense que si ce tronçon routier Ngomo, long de 40 kilomètres est réhabilitée et modernisée, cela faciliterait le trafic entre le port de Kalundu sur le lac Tanganyika, le deuxième port du pays, et la ville de Goma via Bukavu.

« La population ne peut plus continuer à souffrir par des décisions intempestives du pays voisin le rwanda qui souvent, n’avertit même pas les usagers notamment les conducteurs congolais obligés d’emprunter la route rwandaise pour arriver à Bukavu à cause du délabrement avancé de la route Ngomo. c’est regrettable quand les congolais doivent emprunter la route rwandaise pour voyager d’uvira, Kamanyola, jusqu’à Bukavu », déplore Maniema Wema, vice-président du conseil local de la jeunesse de Kamanyola.

Cette structure demande au gouvernement congolais de réhabiliter cette route d’intérêt public pour permettre aux citoyens congolais de circuler librement la nuit comme la journée. Elle souligne la nécessité pour les élus nationaux de mener la pression auprès du gouvernement central afin que leur cri soit entendu.

Les jeunes de Kamanyola promettent des actions citoyennes de grande envergure si le gouvernement n’assume pas ses responsabilités.

Pour rappel, en 2005 l’ancien vice-président de la RDC Abdoulaye Yerodia Ndombasi, avait lancé à la place de l’indépendance, les travaux de réhabilitation de la route nationale numéro 2 et numéro 5. Lors de la campagne électorale de 2011, l’ancien président Joseph Kabila, avait encore lancé les mêmes travaux à l’essence major Vangu sur la nationale numéro 5. Depuis lors, la route a été asphaltée depuis le point kilométrique zéro à la place de l’indépendance de Bukavu jusqu’au village voisin de Nyantende proche de Bukavu, et plus rien.

Par Mitima Delachance

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 + 3 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer