economie

Sud-Kivu: La Licoski en guerre contre les violations des droits des consommateurs!

En cette période de confinement que traverse la province du Sud-kivu, la ligue des consommateurs des services au Congo-Kinshasa (Licoski) dénonce les violations des droits des consommateurs en cette période difficile. Cette structure citoyenne l’a exprimée dans un bulletin d’information dont copie nous est prévenue ce Vendredi 1er Mai 2020

Dans ce bulletin d’information, La Licoski salue les efforts fournis par le gouvernement, la société civile,les artistes, médias et les médecins dans la lutte contre la propagation du covid-19 au Sud-kivu

Cependant, cette structure citoyenne déplore la hausse des prix sur les marchés, les tracasseries des clients des banques et coopératives de crédits ainsi que l’insuffisance de l’approvisionnement en eau et électricité en cette période de confinement.

«Des compatriotes avides d’argent à tout prix optent pour l’enrichissement illicite. C’est le cas de plusieurs officines pharmaceutiques, des supers marchés, des magasins, des quincailleries et des boutiques qui, de manière délibérée, haussent exagérément et en toute impunité les prix des biens et services malgré la situation de détresse consommateurs. Signalons aussi la hausse du prix de transport en commun (….) La Snel et la Regideso à leur tour, sont incapables de nous fournir en permanence respectivement l’énergie électrique et l’eau potable » déplore la Licoski

Face à cette situation,la Licoski invite le gouvernement congolais à prendre des mesures pour remettre les consommateurs dans leurs droits et encourager ceux qui travailler pour faciliter la prévention du covid-19

« Les gouvernants devraient encourager la production et la consommation locale, en
subventionnant des compatriotes qui fabriquent des respirateurs, des lave-mains automatiques, des gels hydro alcooliques, des cache-nez et ceux qui produisent des denrées alimentaires pendant ce moment où toutes les frontières sont fermées, les routes de déserte agricoles impraticables, l’export et l’import quasi. inexistant (….) Nous invitons les Gouvernements national et provincial à prendre des mesures d’accompagnement réalistes et efficaces pour appliquer rigoureusement les arrêtés pris
» ajoute-t-elle

A notre source d’ajouter qu’elle regrette certains dérapages dont les arrestations arbitraires, les tracasseries, les restrictions à la liberté de circulation, les pertes en vies humaines et la perception des amendes illégalement.

Par Loni Irenge Joël

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 + 6 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer