société

Sud-Kivu :la participation des médias et citoyens à la gouvernance au centre d’un projet lancé par AFEM et la fondation Hirondelle

Dans le soucis de renforcer les capacités institutionnelles des medias et la professionnalisation des journalistes pour une meilleure participation citoyenne au processus de développement et de gouvernance au Sud L’association des femmes des médias(AFEM) en partenariat avec la Fondation Hirondelle grâce à l’appui financier de la Direction du Développement et de la Coopération, DDC/Coopération Suisse viennent de lancer ce vendredi 9 Avril 2021 en ville de Bukavu le projet :« Des médias professionnels et citoyens pour une gouvernance participative à l’échelle locale dans l’Est de la RDC »

Pour une durée de 24 mois,ce projet cible 40 journalistes et 20 responsables des medias communautaires du Sud-Kivu avec un accent particulier sur les femmes des medias: « raison même du choix de l’association des femmes des medias AFEM comme partenaire de mise en œuvre» croit savoir la chargée des programmes médias et genre au sein de la DDC, Marie Louise Tabena.   

Selon Gabin  Leya,chargé des projets à la fondation Hirondelle, le contexte sociopolitique de l’Est de la RDC motive la mise en œuvre du projet.

Pour lui la professionnalisation des journalistes est une contribution pour la bonne gouvernance.

« Nous voulons accompagner les medias pour qu’ils regorgent des journalistes capables de produire des émissions, débats, journaux etc. qui cadrent avec les besoins des auditeurs et le contexte du milieu avec professionnalisme sans penchant.Il est vrai que beaucoup de journalistes qui travaillent dans les medias ne sont pas nécessairement du domaine de formation, le journalisme quoi ; ce sont souvent des animateurs qui ont besoin d’un renforcement de capacité pour faire mieux et aussi aborder les sujets de bonne gouvernance » a-t-il martelé        

Pour la bonne marche de ce projet,
un comité de réflexion a été mis en place pour l’accompagnent de la mise en œuvre de ce projet.  

Ce comité qui aura entre autre comme tâche la proposition des sujets à diffuser dans le cadre de la mise en œuvre du programme.Ce dernier est constitué des responsables de certains médias et les organisations de la société civile du Sud-Kivu qui semblent maitriser le contexte de la province.

Notons que l’atelier a été lancé par le ministre provincial de la communication et médias et porte-parole du gouvernement, Claude Sweddy Basila et se clôture le samedi 10 avril 2021.       

Par la Rédaction

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 × 27 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer