société

Sud-Kivu : L’organisation « Justice pour Tous» pour la vulgarisation du nouveau code minier révisé

Sensibiliser la population sur sur le nouveau code minier révisé et ses mesures d’application dans la province du Sud-Kivu. Tel est l’objectif d’un atelier de renforcement des capacités organisé par l’organisation « Justice pour Tous» à l’intention des des vulgarisateurs de la société ainsi que les membres des coopératives minières du 8 au 9 Février 2021en ville de Bukavu.Ceci en vue d’expliquer et informer les différents acteurs intervenants dans le secteur minier sur les prescrits de cette loi pour garantir une bonne application de cette dernière sur terrain.

A en croire Raoul Kitungano coordonnateur de l’organisation «Justice pour Tous»,cet atelier est une réponse à la déficience de communication au niveau des communautés locales sur les innovations du nouveau code minier afin qu’ils reconnaissent leurs droits par rapport à l’exploitation minière

« Nous avons senti qu’il avait un problème de communication car beaucoup des membres de communautés locales méconnaissent leurs droits dans le secteur minier, trois ans après est-ce qu’il fallait croiser les bras ? Nous avons jugé bon d’organiser cette campagne de vulgarisation du code minier révisé dans toute la province du Sud-Kivu et nous allons travailler avec 10 radios partenaire en raison d’une radio par territoire pour essayer un peu de renforcer cette communication sur le contenu du code minier révisé ; Donc à l’issue de cette formation les vulgarisateurs vont produire des émissions sur les contenues du code minier révisé mais aussi les vulgarisateurs formés vont nous aider à suivre la diffusion de spots éducatifs au niveau de radios partenaires éparpillées dans la province du Sud-Kivu »a-t-il renseigné

De son côté Philippe Ruvunangiza membre du Bureau d’Etudes Scientifiques et Techniques « Best » une organisation de la société civile travaillant dans le secteur minier et l’un de formateur,a fait savoir que cette formation était importante car elle a permis aux participants de savoir leurs droits par rapport à l’exploitation minière ainsi que le devoir des citoyens vis-à-vis des ces entreprises

« J’ai partagé certaines connaissance sur la réforme du code minier en matière de développement communautaire et des responsabilités sociétales des entreprises et dans ce cadre là nous allons parler des certaines obligations des entreprises notamment sur le paiement de la redevance minière sur la constitution de la dotation de 0,3% pour le projet de développement ,sur la participation des congolais au capital des entreprises, sur l’industrialisation ; sur le cahier des charges mais également de tous ces droits qui reviennent au communautés et surtout les devoirs associés à ces droits parce qu’au dela de ce droit reconnus aux communautés, les communautés ont aussi le devoir de protéger les activités de ces entreprises minières »a-t-il renseigné

Pour sa part David Katindi l’un de participant et président de la coopérative minière « Brecom » dont le siège se trouve en territoire de Walungu affirme que ces assises étaient d’une importance capitale vue les nouveautés contenus dans ce nouvel arsenal juridique :

« Nous avons été formés comme les vulgarisateurs et à notre tour nous irons rendre compte en restituant la matières apprises à nos membres et tous les acteurs œuvrant dans ce secteur »

Cet atelier s’est tenu dans la grande salle du centre d’accueil protestant « CAP » à Nguba dans la ville de Bukavu et a été financé par le Fond des Nations-Unies pour la démocratie « FNUD »

Pour rappel la RDC a revisé le code minier en mars 2018 après un paradoxe selon lequel les minerais ne profiataient pas du tout aux communautés locales et cette faiblesse a été l’une des raisons qui ont posses l’Etat congolais et tous les acteurs impliquésc dans ce secteur à vouloir equilibré la richesse des ressources naturelles et le niveau de pauvreté de la population locale

Par Loni Irenge Joël avec Fulgence Rukata

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 + 21 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer