Sécurité

Sud-Kivu/Trouble à Bijombo : les FARDC appellent les communautés au calme

Après différentes manifestations observées dans la ville d’Uvira et le territoire portant le même suite à l’intronisation d’un nouveau chef de groupement de Bijombo, l’heure est au lancement des divers messages par différentes couches afin de calmer la situation.

C’est le cas du secteur opérationnel Sukola 2 Sud Sud-Kivu, à travers un communiqué de ce vendredi 10 septembre, signé par son porte parole, le Major Dieudonné Kasereka, demande aux populations de Bijombo et Uvira de ne pas céder à la manipulation et intoxication.

«Se référant aux messages des autorités politico-administratives,le secteur opérationnel Sukola2 Sud Sud-Kivu demande aux populations de Bijombo et d’uvira en général, de ne pas céder à la manipulation et intoxications de mauvais citoyens. Ces personnes ayant échouées en créant et en utilisant les groupes armés dans le haut et moyen plateaux d’Uvira et Fizi, veulent utiliser leur plan B qui consiste à opposer les communautés par tous les moyens possibles», lit-on dans ce communiqué.

Selon notre source, le commandement secteur opérationnel Sukola 2 Sud Sud-kivu, exhorte à cette population de ne pas suivre leurs messages de haîne et de division.L’armée demande en outre, à toutes les communautés d’être calme et de continuer à vivre en harmonie étant frères.

De cette situation, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) promettent que toutes personnes, quel que soit son rang social, qui sera surprise entrain de donner les messages de division, ou entrain de manipuler les jeunes, répondra par devant la justice.

Signalons que la matinée n’était rose en ville d’uvira le jeudi dernier suite aux manifestations de contestation d’une présumée nomination d’un chef de groupement à Bijombo.

Patrick Kitoga

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 × 20 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer