Santé

Sud-Kivu:Dignité Humaine avec GIZ et FCDO forment des forces vives sur les différentes formes de VSBG

Comprendre les différents aspects sociologiques des violences sexuelles basée sur le genre afin d’y trouver des solutions,tel est le but de la formation organisée par l’organisation Dignité humaine avec l’appui de GIZ et FCDO,ce 21 Juin 2022 en ville de Bukavu.

Ainsi des relais communautaires de 7 zones de santé, les acteurs de la société civile, des conféssions religieuses et les journalistes sont formés sur les différentes formes des VSBG.

Cette organisation renseigne que victime des guerres à répétition, la communauté souffre des plusieurs maux issus des atrocités du passé.

Et la question des violences sexuelles basées sur le genre constitue une épine dorsale qui concerne les toute la société.

Pour Élodie Ntamuzinda,responsable de Dignité Humaine en RDC, toute violence sexuelle basée sur le genre laisse de séquelles. D’où l’intérêt de lier ces questions à l’aspect de la santé de l’individu.

«Toute violence engendre une autre violence.Toute violence laisse des séquelles soit au niveau psychique, mental ou physique. Il y a ce qui se palpe et ce qui ne se palpe pas, il y a ce qui est androgène et ce qui est exogène. Prenons le cas des femmes battues. Ces derniers accumulent des frustrations et deviennent des éducatrices en mauvaise santé» explique-t-elle

Noter qu’elle invite les forces vives à se réunir ensemble pour intervenir en synergie afin de relever les défis de au sien des communautés.

Par Eric Chokola

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
44 ⁄ 22 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer