Justice et Droits humains

Sud-Kivu:«La femme rurale mérite l’autonomisation pour son épanouissement»(Mwanamke Kesho)

Promouvoir la femme rurale c’est hausser la voix en fin de faire entendre les problèmes auxquels elle fait face au quotidien et en proposer des solutions.Ce message est de l’organisation Mwanamke kesho,lancé en marge de la celebration de la journée internationale dédiée à la femme rurale vendredi 15 Octobre 2021.

A en croire Grâce Maroy, coordonnatrice de l’organisation Mwanamke kesho, la femme rurale est une actrice pontentielle qui devrait plutot être consultée pour participer depuis l’élaboration, dans la mise en œuvre des programmes ainsi que leur suivi pour le développement rural durable.

Et de renchérir que seule la femme rurale reste en première ligne pour assurer des fonctions vitales comme l’éducation des enfants, la prise en charge des malades et des personnes âgées.

D’où le travail de ces femmes garde son importance capitale dans leurs communautés ainsi que dans la sécurité alimentaire et la nutrition.

Notre source estimes que le monde ne doit pas continuer à priver des femmes de leur autonomie car elle revêt une importance cruciale pour éradiquer la faim et la pauvreté. C’est pourquoi en privant les femmes de leurs droits et de possibilités, ce sont leurs enfants et leurs sociétés que nous privons d’un avenir meilleur.

A cela Mwanamke kesho ajoute que les jeunes filles devraeint etre associées meme aux jeunes garçons dès leur bas âges prenant en compte les points de vue des deux pour trouver aussi des solutions aux problems actuels axés sur les inégalités.

«Mwanamke Kesho apelle le gouvernement à investir dans les besoins essentiels des femmes en milieu rural et développer des infrastructures indispensables comme l’énergie, les transports,l’approvisionnement en eau salubre et l’assainissement.L’état devrait meme concevoir des programmes d’assistance et des services consultatifs visant à promouvoir les compétences économiques des femmes rurales dans tous les secteurs; leur donnant davantage accès aux systèmes d’épargne et de crédit; surtout à prendre des mesures pour que le travail non rémunéré de ces dernières et leur contribution à la production agricole et non agricole soient reconnus»rencherit-elle.

Notons que la journée internationale de la femme rurale est célébrée le 15 Octobre pour reconnaître le « rôle et l’apport décisifs des femmes rurales, notamment autochtones, dans la promotion du développement agricole et rural, l’amélioration de la sécurité alimentaire et l’élimination de la pauvreté en milieu rural »

Par Erick Chokola

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 × 18 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer