Politique

Bukavu :Les bourgmestres et cadres de base à l’école de la gestion de la chose publique

Les bourgmestres et cadres de base de la ville de Bukavu viennent d’être outillés sur la gestion de la chose publique suivant les normes de la décentralisation.C’etait lors d’un atelier organisé par la Mairie de Bukavu et la Commission Diocésaine Justice et Paix (CDJP) en la salle Concordia.

A cette occasion,les bourgmestres, chefs de quartiers et d’autres cadre de base ont été outillés sur leurs rôles et attributions pour la gouvernance participative de la chose publique.

Également,il était question pour les bourgmestres de trois communes de la ville de Bukavu et cadres de base de passer en revue les difficultés auxquelles,ils font face dans la gestion de leurs entités.

Pour le maire de Bukavu Meschack Bilubi,cet atelier offrira aux participants des nouvelles connaissances pour améliorer leur gestion et corriger les erreurs commises par manque de connaissance.

«On a pas suffisamment d’occasion pour renforcer les capacités des bourgmestres et cadres de base mais aussi dans la décentralisation comme processus de gouvernance de notre pays,il y a eu des interruptions,il y a des ratés,il y a eu des faiblesses,qui font à ce que certains bourgmestres et cadres de base commentent certaines erreurs qui ne sont dues à leur incompétence,qui ne sont pas dues à leur volonté mais qui sont dues aux limites de connaissance alors qu’ils ont droit à être renforcés dans leurs capacités».

Et de poursuivre :

«Nous avons des nouveaux bourgmestres et bourgmestres adjoints,des nouveaux chefs de quartiers et chefs de quartiers adjoints et ils ont besoin que leurs connaissances soient mises à niveau pour leur permettre d’améliorer la gouvernance de leurs entités»

Signalons que le maire de Bukavu a profité de cette occasion pour rappeler aux bourgmestres et cadres de base leurs différents rôles dont le maintien de l’ordre public,la participation à l’assainissement de la ville et la gestion de leurs entités à la limite de leurs compétences.

Par Loni Irenge Joël et Ilanga Temba David

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 ⁄ 9 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer