Politique

Tensions sur la direction de la CENI: « Voici ma modeste analyse » (Élodie Ntamuzinda)

Si les soucis seraient réellement de changer la vie de nos populations, en toute humilité je confirme qu’il y a longtemps ces soient disant meilleurs et saints autoproclamés feraient du Congo un vrai Paradis. Mais leurs agendas ne sont pas bien cernés par ceux-là qui sont subtilisés dans ces démarches et qui ne brandissent que les mêmes motifs qu’il y a plusieurs années, les mêmes, et jamais ceux de se battre corps et âmes contre nos vrais problèmes qui sont pourtant bien connus!
Ils les ignorent ou tout ça est fait à dessein?

Cela me rappelle les revendications contre l’Abbé MALUMALU (paix à son âme), autour de la feuille de route du processus électoral déjà en 2013-2014 jusqu’à mettre sur pied la campagne de « MALUMALU dégage »!
C’était faux, l’agenda était tout autre,

En Javier 2015 ils rejettent le recensement de la population en utilisant encore de violences terribles et indescriptibles!
Aujourd’hui ils crient à la crise identitaire! Toujours une chose et son contraire!
Alors c’était faux également!

Au cours de la même année ils commencèrent les rejets des calendriers traités de partiel ;
C’était faux car lorsque la CENI leur avait présenté le global on a vite compris que ce n’était pas ça leur souci, c’était faux, car juste après ils refusèrent catégoriquement l’organisation des élections locales qui devraient nous faire la légitimé à la base, et pourtant la CENI était prête à les organiser le même jour,
Donc là aussi c’était Archi faux ;

Ils crièrent à la violation de droits de nouveaux majeurs qu’il fallait observer à tout prix, et portant la CENI leur avait rassuré qu’elle fiabiliserait le fichier, et cela fut largement audité mais les violences n’avaient pas cessé et là la CENI organisa carrément l’enrôlement général au nom de la paix!
Toujours avec de telles violences!
Au fait c’était encore faux car aujourd’hui ils ne parlent même plus de ces droits de nouveaux majeurs qui attendent toujours leur enrôlement!

La période des dialogues tant réclamé arriva :
1er dialogue à l’OUA ils boycottèrent,
2e dialogue à la CENCO certains refusèrent de signer!

Après l’incendie de notre entrepôt ils imposèrent à la CENI de ne plus organiser les élections en décembre 2018, mais la CENI refusa de tomber dans leur piège et passa au plan B, récupérer les machines de réserve déployées en Provinces et rapidement elle réorganisa les opérations afin de ne pas franchir 2018 sans organiser ces élections!
Toute cette peine infligée à un pays de plus de 80 millions d’habitants, à la Nation et aux experts de la CENI, juste pour satisfaire l’ego de quelques personnes qui peuvent tromper et manipuler l’opinion au gré de vagues!!!
Et l’idéal pour eux est de continuer à dire AMEN???

Aujourd’hui après la première alternance historique en RDC, où l’Elite Congolaise devrait tout capitaliser, consolider ces acquis, corriger les erreurs, planifier l’avenir et stabiliser les Institutions en passant par la Paix, la Securité, la vraie Justice, le Développement Durable, la cohabitation pacifique, la cohésion nationale, bref, l’éveil des consciences sur tous les plans, Non!

Encore des idées juste à la violence, la violence et rien que la violence!
Donc, violence ou rien!

Mon Dieu!

Je rêve ou c’est déjà ça la réalité de notre Elite où il y a carrément les meilleurs (saints) d’un côté et de l’autre côté les chiens à abattre juste puisqu’ils ne partagent pas la même façon d’analyser le contexte qui est nôtre?

Est-ce possible que de telles violences verbales et physiques, calomnies et diffamations remplacent nos valeurs pour du bon!

Pour quel résultat? Quel est le plan? Quel est le vrai agenda?

Quelle manière et comment est-ce qu’ils arriveront à comprendre qu’ils n’ont jamais été meilleurs mais c’est juste un idéal à construire au jour le jour et ensemble, seulement ensemble oh Seigneur Dieu Tout Puissant!

Au Congo, qui vivra verra!

Par Mme Elodie NTAMUZINDA

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 − 12 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer