economie

Bukavu/Jeune Entrepreneur du mois : le café bio produit par Heshima Coffee attire le public

Depuis quelques mois, l’Institut français de Bukavu accorde aux jeunes un espace pour exposer leurs différentes productions dans le cadre du projet « Jeune Entrepreneur du Mois». Pour le mois de Février 2021,la coopérative Heshima Coffee et le Forum Global des Jeunes Leaders (GYLF-Grands-lacs) étaient à l’honneur. Occasion pour ces jeunes d’exposer le café bio,le savon « Sabuni Kitiko» à base du café et d’autres produits issus du courage et de l’engagement des jeunes de l’entrepreneuriat. Ainsi Solange Kwindja lors d’une conférence de presse tenue ce samedi 27 Février 2021, remercie la population et les visiteurs qui se sont appropriés le café bio et ces dérivés au cours du mois de Février à l’Institut français de Bukavu.

A en croire madame Solange Kwindja cette exposition du café produit par sa coopérative et ses quelques dérivés à l’Institut Français de Bukavu était une opportunité d’inciter les consommateurs à consommer local et soutenir l’entrepreneuriat des jeunes

« Ce stand a été bénéfique pour nous parce qu’on pouvait seulement contacter nos clients par téléphone au delà de sensibilisation des portes à portes, mais pendant ce mois on a des nouveaux clients qui arrivent et une bonne opportunité pour nous à écouler les produits et je peux dire qu’on a écoulé une quantité qu’on n’a jamais écoulée depuis qu’on a commencé ce business,c’était aussi une façon de nous faire connaître auprès du grand public »a-t-elle affirmé.

A Solange Kwindja d’inviter les gouvernants à soutenir les jeunes par la création des espaces pour l’exposition de leurs produits ainsi que la régularisation de la taxation pour le développement des initiatives des jeunes.

De son côté Nicolas Fargues directeur de l’Institut français de Bukavu a fait savoir que l’exposition de la coopérative Heshima coffee est une innovation née de l’entretien qu’il a eu avec Solange Kwinja qui voulait mettre en valeur en tant que jeune entrepreneure sa sociéte pour se faire connaître du public et au fil de cette conversation l’idée d’exposer ces produits pendant un mois a germée.Occasion pour l’Institut Français de Bukavu de se réinventer car à vocation exclusivement culturelle

« Je suis habitué à rencontrer les artistes mais je me suis rendu compte que dans cette ville il n’y a pas que d’artistes mais on n’y trouve aussi le monde de l’entreprise et tout ce que ça éveille comme rêves chez les jeunes et je me suis dit pour attirer peut-être les jeunes et répondre à un besoins réel ouvrons un espace même symbolique pour les jeunes entrepreneurs.Cette première expérience nous donne la preuve que notre intuition fit la bonne ; C’est madame Solange qui m’a donné l’idée donc c’est avec elle que naturellement nous avons commencé»a-t-il renseigné

Signalons que cette exposition avait débuté le 22 Janvier dernier en vue de promouvoir les jeunes entrepreneur(e) de la province du Sud-kivu par l’exposition de leurs produits durant un mois dans un espace aménagé pour la circonstance.

Par Loni Irenge Joël avec Fulgence Rukata

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 2 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer