Justice et Droits humainsPolitiquePortrait

Portrait: Maître Placide Ntole, le profil d’un candidat idéal

Qui est Maître Placide Ntole ?

Maitre Placide Ntole est un défenseur des droits humains, et un grand entrepreneur au Sud-Kivu. Très proche de ses compatriotes, il a consacré sa carrière à les défendre, à travers des organisations qui plaident pour les droits de l’homme.

Licencié en Droit Public à l’UCB, il est marié à Douce Namwezi, journaliste et aussi activiste des droits de l’homme. Ensemble, ce couple a donné naissance à trois beaux enfants. 

Parcours professionnel :

Dans son combat de défenseur des droits humains, Placide Ntole travaille avec plusieurs organisations locales. Notamment, Groupe Jérémie, le village d’enfants de l’SOS, IJM mais aussi la Synergie d’Initiatives pour les Grands Lacs. Dans la plupart des cas, il y travaille à titre bénévole, pour être «la voix des sans voix ».

Entrepreneuriat :

Photo portrait de Maître Placide Ntole, défenseur des droits humains au Sud-Kivu. Ph. Tiers

En plus de sa toge de défenseur judiciaire, Maître Placide Ntole est également connu dans son tablier d’entrepreneur. Ceci lui permet  d’investir localement, et devenir un créateur d’emploi pour sa ville natale.

Profil parfait:

Pour bien mener sa lutte, cet défenseur des droits de l’homme a choisi de présenter sa candidature aux prochaines législatives. Et son profil d’avocat, colle parfaitement avec le rôle que joue un parlementaire.

Ceci va permettre de amener son combat à une autre dimension. Notamment, seule de devenir le porte-voix du peuple bukavien. C’est qui est d’ailleurs la mission d’un député dans la chambre basse du parlement. Mais aussi, c’est le rôle que joue un avocat dans sa carrière de défenseur des droits humains. 

Signalons que Placide Ntole est le numéro 118 sur la liste de la CENI. Toute la population de Bukavu est donc invitée à voter massivement pour son candidat. Cela, pour lui permettre d’aller défendre les causes de la province du Sud-Kivu en général, et celles de la ville de Bukavu en particulier.

Par Irène Mulindwa

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer