economie

Sud-kivu: Olive Mudekereza plaide pour l’exonération des activités des jeunes entrepreneurs !


Pendant que l’économie de la production joue un rôle crucial dans le développement de chaque nation ; le secteur agricole est un secteur à fort potentiel et les initiatives pour contribuer à son développement doivent être promues par le pouvoir publique et les entrepreneurs afin de contribuer au développement du pays et accroître la productivité. C’est ainsi que la Fondation Olive Mudekereza en collaboration avec le Forum Régional de Jeunes Leaders (GLYF) a réuni plusieurs jeunes de la ville de Bukavu le samedi 15 août 2020 dans une conférence débat sous le thème :« l’entrepreneuriat des jeunes et leur implication dans la production agricole : Facteur innovateur de la croissance économique »


Pour l’orateur du jour le député national Olive Mudekereza, élu de Walungu, la promotion de l’entreupreuriat des jeunes constitue la seule issue permettant de lutter contre le chômage de jeunes et participe directement au développement économique du pays


« Les jeunes ont une importance capitale pour la RDC et j’ai proposé que l’agriculture soit le secteur porteur de croissance; je suis fier et même étonné de voir l’epuré de tomates moi j’ai évolué dans le secteur agroalimentaire, savez-vous qu’une épuré de tomates une boîte de 250g on l’achetait en Belgique à 5€ tandis que la dame vend ça à 2500fc mois d’un Euro ; nous avons parlé de choux quant on sait qu’un choux fleur coûte à Kinshasa 8000fc dans les alimentations mais nous le vendons ici à 300fc et 500fc;imaginez vous ce potentiel énorme que les jeunes devrait transformer en une richesse »a-t-il affirmé.

De son côté madame Solange Kwinja jeune entrepreneuse évoluant dans l’agro-busines ainsi que la transformation et coordonnatrice du Forum Global de Jeunes Leaders (GLYF), renseigne que cet échange avec l’élu de Walungu avait un caractère pédagogique vue la pertinence de l’exposé et appelle le jeunes qui hésitent à entreprendre d’avoir confiance en soi car l’entrepreneuriat ne requiert pas beaucoup de moyens


« Je suis satisfaite parce que d’abord on a eu le temps d’être capacité de l’exposé de l’honorable Olive Mudekereza, mais aussi on a eu le temps de formuler nos recommandations au gouvernement congolais car on n’est pas soutenus à 100%, cependant je remercie les efforts du nouveau ministre au niveau national car c’est un monsieur qui s’approche de la jeunesse »a-t-elle renchérit.

Par ailleurs mademoiselle Modestine Sifa, jeune entrepreneuse exerçant dans la production de savons liquides dans la ville de Bukavu, tout en remerciant les initiatives du député Olive Mudekereza au profit de jeunes, déplore cependant le manque de subvention par l’État et la surtaxation dont les jeunes entrepreneurs font l’objet par les services d’assiettes et mobilisation de recettes.


C’est pourquoi le député national Olive Mudekereza, soutien en sa qualité d’élu du peuple qu’il continuera à user de ses prérogatives pour ses plaidoiries au sein de l’Assemblée Nationale par des propositions de lois susceptibles d’inciter les jeunes au goût de l’entreupreuriat


«C’est possible si le gouvernement accompagne les jeunes par des mesures législatives comme par exemple exonérer les jeunes pendant 3 ans ceux qui vont créer leurs entreprises en ville ;et exonérer de 5 ans ceux qui vont créer leurs entreprises à l’intérieur de la province car ça va faciliter la création de l’emploi et la création de l’emploi c’est la richesse »a-t-il conclut.

Signalons que, durant cette conférence débat sur l’entreupreuriat, différents jeunes entrepreneurs ont présentés leurs productions et au cour duquel une vente aux enchères a été organiser pour soutenir ce startup et inciter la population à consommer local.

Avec Fulgence Rukata

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 × 13 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer