Justice et Droits humains

Sange: Manifestations pour exiger la tenue du procès sur place

Alors que le procès opposant le ministère public, parties civiles au prévenu Logo Dendonga, Sergent de 2ème classe, s’ouvre ce mercredi 23 septembre 2020 devant le Tribunal de Garnison de Bukavu, les habitants d’Uvira s’opposent à la tenue de ce procès dans la ville de Bukavu.

Pourtant, l’audience est publique, et est prévue à la place de l’indépendance, au chef-lieu du Sud-Kivu. Le militaire des forces armées de la RDC mis en cause avait, en date du 7 Août 2020, ouvert le feu sur des paisibles citoyens à Sange vers 20h dans le territoire d’Uvira, faisant ainsi plusieurs victimes dont 14 morts et une dizaine des blessés. L’État Congolais est cité dans ce procès comme civilement responsable.

Pour les habitants de Sange, tenir ce procès à Bukavu « traduirait une certaine moquerie« . Ils rappellent que les différentes autorités qui ont défilé devant eux après le drame de Sange ont promis de « mener les enquêtes, trouver le coupable, et le juger sur place à Sange ». Au cas où le tribunal s’inquiète pour sa sécurité, les habitants de Sange recommandent alors la tenue de la chambre foraine dans la ville d’Uvira pourvu que le procès se fasse sur le territoire où le crime a été commis.

Pour manifester leur colère, les jeunes de Sange ont placé des barricades sur la route nationale numéro 5 depuis tôt ce matin sous la pluie, pour faire entendre leur voix et tenter d’empêcher si possible, la tenue de ce procès tant attendu par eux, à Bukavu.

Par Mitima Delachance

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 − 15 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer