Justice et Droits humains

RDC: 11 ans après,le sang de Floribert Tchebeya crie toujours justice!

Du 1er Juin 2010 au 1er Juin 2021,C’est exactement 11ans jour pour jour depuis que Floribert Chebeya,fondateur de l’organisation de défense des droits de l’homme « La voix des Sans Voix» fut assassiné accompagné de son chauffeur Fidel Bazana dont le corps n’a jamais été retrouvés.En ces jours des anciens policiers congolais en fuite témoignent qu’ils étaient présents le jour du crime et accusent leurs supérieurs hiérarchique d’être le commanditaire de cet acte ignoble.

En marge du onzième anniversaire de cet assassinat,la rédaction de Kivu5 s’est entretenue avec certains défenseurs de droits de l’homme de la province Sud-Kivu et qui ont plaidé pour que la vraie justice soit faite avec un procés serein dans lequel,les differentes protagonistes se défendent,les droits de la défense sont respectés et où les victimes prennent parole sans être intimidés et aussi des personnes pour critiquer la décision qui sera rendue

Contacté l’activiste des droits humains, professeur Arnold Nyaluma indique qu’il n’a jamais compris la mort de Floribert Chebeya et affirme que peuple congolais réclame toujours justice pour Floribert et son compagnon parce que 11 ans ne suffisent pas pour oublier

« La vérité sur son assassinat n’a jamais été rendue publique,on a eu un semblant de procés où tout le monde a compris qu’on n’a pas jugé le vrai auteur mais avec l’évolution de l’histoire on a commencé à avoir des révelations avec Paul Milambwe et plus tard avec les autres qui finalement commencent à délier leurs langues et la fuite du général John Numbi apparait comme aveu mais nous pensons que,comme l’avait dit la veuve de Floribert Chebeya,il faudra aller jusqu’au sommet pour savoir à qui profitait les crimes; qui etait le commanditaire et c’est que nous continuons à demander pour Floribert Chebeya,Pascal Kabungulu et pour tous les défenseurs des droits humains nous demandons que justice soit faite»

Même son de cloche pour Jean Morreau Tubibu activiste au sein du Groupe Jéremie,une association de promotion et de défense de droits humains et d’éducation civiques qui fait savoir que cette mort tragique reste toujours gravée dans la mémoire collective car Floribert Chebeya figure parmi les symboles de l’engagement de droits humains en République Démocratique pour avoir dit la vérité

« Nous defenseurs de droits humains nous ne voulons pas que Floribert Tchebeya et Fidèle Bazana puisse mourir en vain ; Nous voulons qu’il y un procès équitable et juste.Nous apprenos qu’il y a déja des élements qui peuvent déclencher de nouveau un procés et nous attendons avec soif que ce procès puisse se passer avec les vrais coupables dans le box des accusés»

En rappel,il y a quelque jours l’auditeur géneral des Forces Armées de la République Démocratique du Congo,le géneral Lucien Likulia avait affirmé que le dossier d’instruction est prêt pour la reouverture du procés et dans un délai raisonnable ce dernier sera transmis à la haute cour militaire pour qu’une date soit fixée.

Avec Fulgence Rukata

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 ⁄ 13 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer