Sécurité

Sud-Kivu: Une délégation gouvernement-Monusco à Minembwe pour restaurer un climat de dialogue pour la paix !

Se rendre compte de la situation sécuritaire et voir comment restaurer un climat de paix à Minembwe et dans les territoires de Fizi et d’Uvira en général.Tel est l’objectif d’une délégation du gouvernement provincial et de la Monusco qui séjourne à Minembwe depuis hier jeudi pour deux jours.

Conduite par le ministre provincial de l’intérieur et sécurité du Sud-Kivu Lwabanji Lwasi Ngabo et le chef de bureau de la Monusco/Sud-Kivu Karna Soro,cette délégation va se rendre compte de la situation sécuritaire dans cette zone après les combats qui ont opposé d’une part les groupes armés Gumino et Twirwaneho aux forces armées de la RDC et d’autre part les mêmes groupe armés à une autre coalition des combattants Maï-maï biloze bishambuke dans plusieurs villages de Fizi.

A notre source d’ajouter que l’idée de cette délégation,c’est aussi de restaurer un climat de dialogue après les récents troubles qui ont suscité un certain climat de méfiance entre les membres des communautés d’une part, et une crise de confiance entre les communautés locales et les FARDC d’autre part; la plupart des combattants étant des civils qui détiennent les armes pour déstabiliser la sécurité.

Aussi, cette délégation veut renforcer les efforts de dialogue déjà en cours, comme ceux entrepris par la Monusco et les FARDC récemment à Kakenge afin que les communautés se parlent et collaborent avec l’armée congolaise pour leur sécurité.

D’ailleurs c’est dans cette optique que cette délégation va rencontrer des représentants des différentes communautés ce vendredi dans ces villages de Minembwe.

«Hier, elle a échangé avec le commandant des FARDC dans cette zone le général Patrick Opia, qui a réaffirmé sa détermination à combattre l’insécurité dans son secteur opérationnel, et a mis en garde contre la détention illégale d’armes, l’achat ou la vente des effets de guerre que ce soit par les militaires indisciplinés, les rebelles ou les civils»

Enfin, cette délégation gouvernement provincial-Monusco va réfléchir ensemble avec les communautés locales vers le futur en initiant des projets comme par exemple l’appui et le renforcement de la capacité de l’hôpital général de Minembwe qui éprouve des difficultés comme par exemple le manque des médecins spécialistes (chirurgiens, anesthésistes, ect),

«L’absence d’une clinique équipée, la rupture des stocks des intrants, l’hôpital ayant perdu plusieurs partenaires suite à l’insécurité.Plus tard la délégation va discuter aussi avec des groupes des jeunes sur ce qui peut être fait pour eux dans les jours à venir comme par exemple les tournois de foot, ou d’autres projets pour renforcer le vivre ensemble»

Par Mitima Delachance

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 2 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer