Justice et Droits humains

Sud-Kivu/Massacres de Kaniola : Des victimes brisent le silence !

C’était en 2006, quand les atrocités commises par les forces armées étrangères et les groupes locaux dans le groupement de Kaniola en territoire de Walungu, plusieurs violations graves de droits droits de l’homme ont été perpétrés car ces hommes pillaient, tuaient,et faisait recours aux viols et violences sexuelles comme tactique de guerre. A l’occasion du quatorzième anniversaire de ce massacre plusieurs victimes ont témoignées à l’instar de madame Iragi Mudekereza Diane l’une de survivante qui a fait un témoignage douloureux sur cet événement macabre.

Madame Iragi Mudekereza Diane, avec larmes aux yeux après qu’elle soit kidnappé avec d’autres filles, elles subissaient les calvaire du jour au lendemain et était contrainte de ne rien dire de peur que leur famille soit exterminée : »

«J ‘ai été victime de kidnapping des bandes armées en 2006 à Kaniola plus précisément par les troupes de FDLR, j’ai fait 9 mois avec eux dans la forêt. ces derniers nous réunissaient chaque fois et juraient que celui trahira ou qui montrerait là où ils habitaient sera tuée et sa famille exterminée. ils nous disaient qu’ils ne lâcheront jamais une fille qui n’a pas de grossesse car leur projet était d’hériter tout le territoire en tuant nos frères et sœurs,en laissant nos familles ou ils avaient déjà des enfants »a-t-elle renseignée

Par ailleurs Iragi Diane a fait savoir que ses ravisseurs ont fini par le lâcher en 2007 après avoir avortée dans l’objectif de s’approprier les soins de santé appropriés , par grâce en mi-chemin, elle s’était croisée avec les forces loyalistes et auprès desquelles elle fini par dénoncer l’endroit où se cacher ces rebelles, cependant elle en a payé le prix car en représaille sa famille fût assassiné :

«Un mois après cette opération des forces loyalistes sur ces rebelles FDLR, ces derniers sont venus chez nous et ont tués mon père Mudekereza Jacques, ma mère Séraphine Mpodo, ma grand mère et ont laissé à demi-morts mes frères et d’autres personnes sont mortes ce jour là » a-t-elle renchérit

Vue des participants à la cérémonie commémorative du massacre de Kaniola


Dans le souci d’exiger la justice pour les victimes de ces massacres , la Solidarité pour le Développement de Kaniola «SODEKA» vient d’organiser les cérémonies commémoratives des massacres de Kaniola avec la participation des plusieurs autorités tant politiques, administratives et militaires.


Notons que plusieurs activités étaient au rendez-vous entre autres une messe de requiem, les témoignages des victimes,la visite du mausolée et le dépôt de gerbes de fleurs ainsi que plusieurs allocutions des participants dans leurs diversité dans l’objectif d’interpeller la communauté nationale et internationale sur les crimes graves et crimes contre l’humanité perpétrés en RDC et pour lesquels les bourreaux doivent répondre de leurs actes pour apaiser le sang des victimes qui réclame toujours justice.

Avec Fulgence Rukata

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 − 10 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer