société

RDC : A la découverte de Rafiki Bahizire,une référence dans la promotion de la jeunesse et la protection de la nature

Initiateur du programme «Persévérer le Congo pour respirer le monde»,Rafiki Bahizire prône depuis quelques années la révolution agricole et environnementale en RD Congo à travers le centre l’Encadrement Agricole et Forestier du Congo(CEAFCO Asbl).Votre journal vous propose la vision de ce jeune voué au développement et à la promotion de la jeunesse.

 Rafiki Bahizire, un jeune leader congolais né à Bukavu au Sud-Kivu,il est le co-fondateur et directeur du Centre d’Encadrement Agricole et Forestier du Congo, CEAFCO Asbl en sigle.

Il est détenteur d’un diplôme de Licence en relations internationales de United States International University Africa (USIU Africa) à Nairobi au Kenya.

Également,ancien du collège Alfajiri de Bukavu avec un diplôme d’Etat en option Commerciale Administrative.

Un parcours au service de la communauté

Il avait pu découvrir sa passion de servir les autres et son pays grâce à ses 3 années passées dans la faculté de Médecine de l’Université Evangélique en Afrique (UEA) et ses stages médicaux dans l’hôpital de Panzi du Prix Nobel de la Paix, le Dr Denis Mukwege.  

Aujourd’hui il fait la fierté de la République Démocratique du Congo au niveau international en se donnant l’ambition de lutter contre la famine, le chômage des jeunes et des femmes et aussi de préserver l’environnement et les forets en République Démocratique du Congo. 

Son programme révolutionnaire pour le Congo intitulée : «Préserver le Congo pour Respirer le Monde»,est l’un des programmes développés par son organisation CEAFCO pour servir de réponse directe a de nombreux défis auxquels la République Démocratique du Congo est confrontée et qui peuvent être fatals pour le monde à l’avenir si rien n’est fait

«C’est ce genre de jeune que le gouvernement devrait soutenir car c’est un jeune model pour l’avenir de notre pays» conclut-il

Par Loni Irenge Joël

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
48 ⁄ 24 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer