société

Sud-Kivu/Élection au BCSC: REMEL-GL organise un face à face sur les visions des candidats

A quelques jours de l’élection des responsables du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu et dans le souci de faire connaitre au public les projets de chaque candidats au poste de président, le Reseau des Médias en Ligne du Grands-Lacs (REMEL-GL) a organisé ce mercredi 25 Novembre 2020 au centre de ressources pour Médias Internews un débat contradictoire sous le thème « Pour une vraie société civile » mettant autour d’une même table les différents candidats pour éclairer l’opinion sur leurs projets pour la société civile.

A en croire David Honneur Safari vice président du Remel et l’un des présentateurs de ce débat inédit, cette activité s’inscrit dans le souci de promouvoir la liberté d’expression et un débat démocratique entre le candidats et candidates a cette élection

« Par cette action REMEL-GL et ses partenaires veulent permettre aux acteurs de la société civile de se faire une idée sur les candidats en face dans cette élection ;une élection qu’il faut rappeler intéresse au plus haut point ,des habitants de tous les coins et recoins du Sud-Kivu et le permettra de juger par eux même à travers des projets clairs et concrets »

De son côté, Adrien Zawadi l’un de challenger a fait savoir que son projet de société s’articulera sur trois pilier à savoir la proximité, la pression et le partenariat :

« Ma vision est d’avoir une société civile qui canalise les aspirations de la population à la base pas une société civile du bureau mais une société civile des terrain ; la deuxième chose ce qu’il faut une société de propositions et des critiques positives pour avancer la démocratie et le développement du pays qui interagit avec les institutions politiques et le partenaires techniques et financier et la troisième chose nous voudrons une société civile qui fait la pression pour se faire entendre mais pas une société civile qui reste muette sur les questions de société telles que l’éducation,la sécurité,dysfonctionnement des institution s… »a-t-il fait savoir

Pour sa part Deo Buuma l’un de challenger de cette élection renseigne que sa vision est de construire une société civile à la fois professionnelle, agissante mais aussi respectueuse de ses valeurs éthiques et morales :

« Il vous souviendra que la province du Sud-Kivu est la pionnière des mouvements associatifs dans ce pays et dans la région et de surcroit notre mandat si nous sommes portés à la tête de cette structure sera de travailler avec toutes les organisations ,les mouvements associatifs partant du villages, groupement, territoire,chefferie ou secteur et milieux urbains pour reconstruire une société civile capable d’utiliser ses outils, capable d’analyser ses besoins et capable de proposer à la fois aux preneurs des décisions mais aussi aux partenaires bilatéraux et multilatéraux ce qui reflète les besoins et les aspirations de la population du Sud-Kivu » a-t-il renseigné

Enfin Nicolas Kyalangalilwa qui figure également parmi ces candidats a affirmé qu’une fois avoir la confiance de ses pairs sera un homme rassembleur pour faire face aux enjeux actuels et futurs et son plan d’action sera focalisé sur trois axes pour une société civile unie-réfléchie-influente »

« Notre credo sera de rassembler la société civile afin de nous permettre d’avoir un dialogue honnête sur notre identité pour dessiner les perspectives pour l’ avenir ;Mais également de tracer un chemin qui permettra à ce que nous soyons influent face à nos grands partenaire qui sont l’État ; Nos partenaires techniques et financiers mais aussi nos propres organisations membres et réseaux et le peuple en général »a-t-il fait savoir

Néanmoins, Madame Marie Migani candidate à cette élection n’était pas présente à ce débat sur l’avenir de la société civile au Sud-Kivu.

Signalons que l’élection du bureau de coordination de la société civile au Sud-Kivu est prévue ce 28 Novembre 2020 sauf changement de dernière minutes.

Avec Fulgence Rukata

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 − 2 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer