société

Sud-Kivu/JEA 2022:L’exploitation économique des enfants un calvaire quasi ignoré

Pendant que l’humanité célèbre la Journée Internationale de l’enfant africain chaque le 16 juin,certains entre eux continuent à travailler pour subvenir à leurs besoins quotidiens.Ces derniers sont issus des familles pauvres,les autres sont des orphelins et ne trouvent aucun autre moyen à part celui de se livrer à n’importe quel travail pour leur bien-être et parfois celui de leur familles.Une réflexion de Cosna Muhigwa, jeune reporter après une descente dans certains coins de la ville de Bukavu,ce jeudi 16 Juin 2022 en marge de la journée internationale de l’enfant africain.

Dans certains coins de la ville de Bukavu, certains adultes utilisent économiquement les enfants mineurs dans des restaurants,ils sont considérés comme des serveurs,

D’autres font petits commerces ambulatoires,des filles mineures sont utilisées sexuellement dans le Nganda, et maison de tolérance et d’autres passent la nuit à la belle étoile ainsi que d’autres qui meurent de la malnutrition chronique et des abus que subissent les enfants.Des pratiques illégale mais qui se déroulent sous le regard passif des autorités.  

Selon la loi, toute relation ou exploitation économique des enfants est punie.La loi punit aussi tant les personnes qui hébergent les enfants mineures aux fins de prostitution,et les clients qui consomment l’acte sexuel avec les enfants mineurs.

Ceci se trouve dans la convention relative aux droits des enfants et dans la loi portant protection de l’enfant,la journée internationale de l’enfant c’est une journée de réflexion où les autorités pouvaient se mettre ensemble et réfléchir sur la situation actuelle des enfants.

Disons, que la journée de l’enfant africain est un événement annuel qui commémore le massacre des enfants de Soweto de 1976 par le régime de l’apartheid.

Les coalitions de l’action mondiale contre la pauvreté ont choisi cette occasion pour en faire la Journée Africaine du Bandeau Blanc et pour faire une demande régionale auprès des dirigeants des pays concernés afin qu’ils agissent immédiatement pour éradiquer la pauvreté extrême qui cause la maltraitance des enfants..

Avec Cosna Muhigwa(Jeune Reporter)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 × 7 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer