Justice et Droits humains

Sud-Kivu: La maison SOKO’S et ses partenaires portent haut la voix des femmes leaders

La Maison SOKO’S vient de mettre à l’honneur les femmes du Sud-Kivu, c’était lors d’une activité culturelle tenue le 8 Mars dernier à Bukavu en partenariat avec des organisations œuvrant dans la promotion des droits de la femme.Dans un seul objectif :«célébrer les femmes et jeunes filles du Sud-Kivu et mettre en lumière les activités menées par les personnalités et organisation en province pour la vulgarisation des initiatives d’autonomisation et du leadership féminin et la promotion des droits des femmes»

Dans une soirée riche en couleurs agrémentée par des icônes de la musique Bukavienne comme Issa le Rossignol,Papy Kerro, Lionel Ekongo et Patricia Kamoso auréolée des exposés d’un pannel des organisations de défense des droits de la femme, plusieurs participants ont fêté le courage de la femme en réfléchissant sur les stratégies de promotion de la femme en province du Sud-Kivu.

Pour Paul Cito, directeur de la Maison SOKO’S,cette activité culturelle est une manière de soutenir les femmes et partager des expériences et quitter la routine et accorder aux femmes un espace pour partager leurs expériences.

«la Maison SOKO’S et les organisation partenaire ont estimé de manière stratégique en plus des exposés, débats et discussions sur les thématiques relatives à la promotion des droits de la femme, utiliser ce canal pour atteindre plus des personnes dans son initiative de promotion des personnalités et organisations défenderesses des droits des femmes et jeunes filles» indique le responsable de cette maison d’habillement spécialisée dans la friperie.

De son côté,M’Bachu Bahati Nyenyezi Marie-Jeanne,chargée des programmes au projet «Cite de la joie» de VDAY,salue cette initiative et se réjouit du fait que les avancées sont enregistrées dans la promotion des droits de la femme.

Elle invite ensuite les générations actuelle et future continuer sur cette lancée pour la construction d’une société équilibrée.

«Aujourd’hui,je constate que beaucoup des femmes ont compris que c’est une journée de réflexion sur la situation des droits,sur la promotion des droits de la femme (…) J’espère que les générations actuelles et les générations futures vont continuer la lutte que nous, nous avons commencé»

Et de poursuivre :

«Et qu’un jour il y aura cet équilibre que nous sommes entrain de rechercher,il y aura cette femme qui comprenda quels sont ses droits,elle doit comprendre qu’elle est un être humain au même niveau qu’un homme,et ensemble avec les hommes on doit construire notre communauté, notre société, ça c’est ma joie,c’est une grande avancée »

Signalons que cette activité culturelle a connu la participation de 27 organisations œuvrant dans la promotion des droits de la femme dont le Réseau des journalistes Amis de l’Enfant RJAE Sud-Kivu, l’organisation Uwezo Africa Initiative,la Fondation Panzi,VDAY,RFDP,Rien Sans les Femmes et tant d’autres.

Par Loni Irenge Joël pour le Réseau des journalistes Amis de l’Enfant (RJAE Sud-Kivu)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 × 5 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer