société

Sud-Kivu: l’évaluation système éducatif académique au centre d’une émission publique à la RU ISRD

Depuis quelques années, le système d’enseignement supérieur en République Démocratique du Congo et plus particulièrement dans la province du Sud-Kivu traverse des périodes sombres auréolées d’une baisse criante de la qualité de l’enseignement et autres maux dans le chef des différents intervenants dans le monde académique. Dans le souci d’évaluer et formuler des solutions à ces différents problèmes. La Radio Universitaire Isdr-Bukavu a organisé ce mardi 20 Octobre à l’esplanade de l’hôtel Bulungu une émission qui a mis sur une même table les différents intervenants dans le secteur de l’éducation universitaire autour du thème :« La qualité de l’enseignement dans les institutions supérieures et universitaires du Sud-kivu »

A en croire la directrice de la Radio Universitaire Isdr-Bukavu, Lucienne Posho cette émission avait pour objectif de faire un état de lieu du système éducatif congolais, identifier les causes et conséquences de la baisse du niveau de la qualité de l’enseignement, établir les responsabilités des différents intervenants dans cette baisse, proposé des pistes des solutions pour relever ce défi mais surtout définir des stratégies pour mettre fin à la corruption en milieux universitaires.

De son côté Joachim Ruhamya, enseignant d’université et l’un des orateurs à cette émission radiophonique dresse un tableau sombre de la situation de l’enseignement supérieur au Sud-kivu et fait savoir que cette descente aux enfers s’explique par diverses raisons et c’est un mal qui a des racines bien acérées et plaide pour la réforme du système éducatif congolais afin de juguler le mal.

« Actuellement il plusieurs raisons qui expliquent la baisse de la qualité de l’enseignement dans le milieu universitaire comme par exemple la prolifération des universités qui ne respectent pas les normes, la nomination des recteurs et directeurs généraux parce qu’il sont d’une obédience politique au détriment de ceux qui méritent, sans oublier l’épineuse question de la sexualité transactionnelle en milieux universitaires, c’est pourquoi nous demandons la réforme du système éducatif congolais »a-t-il renseigné.

Signalons que cette émission transmise en direct a été réalisé grâce au projet « Accès des jeunes et des femmes aux médias à la participation et la gestion des institutions publiques ».

Avec Fulgence Rukata

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 + 20 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer